le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Attaque de haute fréquence sur l’or ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 7 Jan - 18:24 (2013)    Sujet du message: Attaque de haute fréquence sur l’or Répondre en citant

Attaque de haute fréquence sur l’or
Par Dimitri Speck - seasonal charts
Publié le 12 décembre 2012



Le 7 juin 2012, le prix de l’or a perdu 22 dollars en l’espace d’une seule seconde, à la suite d’une décision prise par un algorithme informatisé à la fin des heures de négoce.
 

Des fluctuations brutales du prix de l’or à la baisse, de l’ordre de plus de 10 dollars en seulement quelques minutes, peuvent être observées assez régulièrement. Parfois même plusieurs fois par semaine. La chute du prix de l’or enregistrée le 7 juin 2012 peut en premier lieu paraître comme étant l’une d’entre elles. Certains observateurs en ont cependant remarqué sa rapidité anormalement vertigineuse. Selon les marchés, cette chute de prix se serait produite sur une période variant de 43 secondes à 5 minutes. Les données du cours de l’or à la minute pour le 7 juin dernier présentent un déclin de cours de 20 dollars en moins de 2 minutes, comme vous pourrez le constater sur le graphique ci-dessous. La chute de prix dont je fais référence ici y est indiquée en rouge.
 

Le prix de l’or fluctue souvent brutalement à la baisse sans raison apparente. C’est ce qu’il s’est produit le 7 juin 2012 à la fin des heures de négoce.
 


Figure 1
 
 Une attaque de haute fréquence
 

En revanche, le fait que cette chute de prix soit survenue en fin de journée sur le marché à termes à une importance capitale. Appartenant au CME Group, le COMEX est le plus important marché d’échange de contrats à terme. Chaque opération detrading est enregistrée, ainsi que son prix, son volume et l’heure exacte à laquelle elle est effectuée. Elles sont rendues publiques par le CME dans ce que l’on appelle des rapports ‘Times and Sales’. Pour ce qui concerne le 7 juin 2012, elles révèlent qu’en une seule seconde, à 21h21 et 20 secondes CDT, a eu lieu une attaque de haute fréquence sur le prix de l’or, du type de celles ne pouvant être générées que par ordinateur.
 

Au cours de cette seule seconde, 501 opérations eurent lieu, dont 490 avec un volume conséquent. Au cours de chacune des 3599 autres secondes de cette heure de négoce, seules 1,87 opérations de trading ont pu être enregistrées. En une seconde, le nombre de transactions a été multiplié par 260 ! La figure 2 ci-dessous présente le rapport Times and Sales du contrat le plus actif sur le mois à compter de la seconde à laquelle a été enregistrée la chute du prix de l’or.
 

Le marché des contrats à terme fournit des rapports Times and Sales pour chaque transaction. A 21h21 n’a été enregistrée qu’une transaction par seconde pour les secondes 16 à 19. En revanche, à la vingtième seconde de cette minute, un total de 501 cotes ont été enregistrées, dont la première pointait déjà à la baisse.
 


Fig. 2, Source: CME
 
 Etude approfondie des rapports du marché
 

La colonne de gauche présente l’heure de négoce seconde par seconde. A côté figure une liste des prix, des volumes et d’autres informations au sujet des transactions effectuées. Au cours de la première seconde, nous pouvons apercevoir une activité soutenue d’une transaction par seconde, ce qui est tout à fait normal pour une heure si tardive. Tout de suite après, une attaque de haute fréquence est visible. Je vous prierai de considérer le fait que seules 7 des 490 opérations de trading enregistrées à 21 :21 :20 sont présentées sur la figure. Elles ont été exécutées plus rapidement qu’une mitraillette n’est capable de tirer, avec une transaction chaque milliseconde au moins. La figure montre bien que le prix de l’or avait déjà chuté de 3,7 dollars dès le début de cette seconde. La quantité de petites transactions démontre également que cette activité n’était pas liée à un important ordre mal placé. Au cours de cette même seconde, d’autres singularités ont pu être aperçues. La figure 3 nous présente un autre extrait du rapport Times and Sales pour cette même seconde.
 

Au cours de la vingtième seconde, d’importantes chutes de prix ont été enregistrées chaque milliseconde. La figure ci-dessous présente une chute de prix depuis 1578,1 jusqu’à 1569,8 dollars, soit de 8,3 dollars.
 


Fig. 3, Source: CME
 
 Des chutes de prix éclairs de moins d’une milliseconde…
 

Le graphique présente tout d’abord deux transactions à 1578 et 1578,1 dollars, après quoi le prix de l’or chute brutalement de 8,3 dollars. Aussi vite que l’éclair, une transaction après l’autre est exécutée à un prix de 1569,8 dollars, avec le volume d’un seul contrat. Nous pouvons apercevoir des prix très bas apparaître sur le contrat le plus actif en l’espace de quelques millisecondes. On pourrait penser qu’il y a eu d’autres transactions effectuées en même temps du fait de la rareté des ordres d’achat sur le marché à cette heure. Alors que le prix chutait, aucun ordre n’a été exécuté sur 83 phases de 0,1 dollars chacune. Juste après, huit transactions ont eu lieu en même temps à 1569,8 dollars avec un volume de 1. Il semblerait que les transactions aient eu lieu en-dessous des limites d’achat des autres participants au marché.
 
… Suivies de reprises
 

Il ne s'agit bien entendu pas ici d'un cas isolé. Cinq chutes de prix soudaines de 7 dollars ou plus ont été enregistrées au cours de cette même seconde. Mais entre chacun de ces déclins, le prix de l’or a quasiment toujours pu récupérer, ce qui signifie que des ordres d’achat ont aussi été passés. Ces fluctuations rapides laissent penser que les autres participants au marché se sont réveillés en seulement quelques millisecondes et ont placé leurs ordres d’achat avant de refaire une sieste d’une milliseconde. La vérité, c’est qu’un programme informatique de trading à haute fréquence a généré un très grand nombre de transactions pour manipuler le prix de l’or.
 
La seconde de l’attaque, en détails
 

Observons de plus près la seconde 21 :21 :20. La figure ci-dessous présente l’évolution des prix au cours de cette seconde. On pourrait l’appeler un graphique intra-seconde. Comme toujours, l’axe principal représente le prix de l’or en dollars par once, et l’axe horizontal une séquence des transactions effectuées au cours de cette seconde. Les prix avant et après chaque transaction sont également présentés, ainsi que les prix indicatifs (en rouge).
 

Les 500 transactions de la vingtième seconde. Nous pouvons clairement voir les chutes de prix brutales, suivies de reprises. Ces fluctuations sont apparues en seulement une fraction de seconde.
 


Fig. 4, Source: CME
 
 Fluctuations de prix de haute fréquence
 

Nous pouvons clairement apercevoir les fluctuations de prix. Ni une mistrade, ni un mouvement de prix sur le marché au comptant, ni l’intervention de nombreux programmes de trading à haute fréquence (comme pour le krach du marché des actions du 6 mai 2010) n’auraient pu causer de telles oscillations. En plus de cela, la multiplication par plus de 200 du nombre de transactions et de leur volume permet de mettre de côté ces hypothèses. Le marché au comptant ne peut en être la cause, puisqu’il a pris du retard par rapport aux chutes brutales de prix. Il s’agissait bien d’un phénomène engendré par le marché des contrats à terme. Généralement, seul un programme informatique à haute fréquence peut agir aussi rapidement. Par manque d’autres explications, ce phénomène avait probablement pour objectif la manipulation du prix de l’or. Et ça a fonctionné : le prix de l’or a chuté de 20 dollars et n’a pas regrimpé pendant les heures qui ont suivi – une période suffisante pour récupérer ce qu’ont coûté les opérations.
 
Le système de négoce du marché
 

Il est nécessaire de se pencher sur le système de négoce du CME. Ayant noté des mouvements de prix flagrants, la CME a mis fin au négoce à 21 :21 :20 le 7 juin 2012, pour une durée de 40 secondes, grâce à un programme appelé Stop Spike Logic. Ce qui signifie également que les 500 fluctuations de prix se sont produites en moins d’une seconde ! Bien que la réaction du système de négoce soit parfaitement sensée, d’autres procédures sont toutefois questionnables. Par exemple, les prix indicatifs devraient n’apparaître que lorsqu’aucune transaction n’a lieu (les prix indicatifs sont des estimations du prix correspondant au mieux à l’équilibre offre-demande). En revanche, les rapports Times and Sales présentent des prix indicatifs en cours de négoce et même avant qu’il ait été suspendu pour 40 secondes (voir figure 4). Ces prix se sont répétitivement fixés à 1556 dollars, soit à 22 dollars de moins qu’une seconde auparavant. Et il s’agissait également du prix auquel le trading aurait dû reprendre après la pause. Le CME n’a pas été capable, ou n’a pas voulu expliquer comment une telle chose a pu être possible malgré les nombreuses demandes. Par souci de perfection, notons ici que les marchés de l’or, des devises et des actions n’ont présenté aucune fluctuation significative (si ce n’est celui de l’argent).

Conclusion

 

Les programmes de trading à haute fréquence représentent aujourd’hui une majeure partie de l’activité de négoce, bien qu’ils commencent depuis peu à être discrédités. Ils peuvent s’avérer utiles à certaines occasions, comme par exemple pour éviter de subir l’impact du marché lors du placement d’un ordre important. En revanche, l’accès inégal au marché est questionnable, puisque d’immenses efforts sont entrepris pour vider les poches des participants les plus faibles. L’utilisation de ces programmes frise l’illégalité lorsqu’elle vise à manipuler les marchés ou à devenir coureur de tête. Le 7 juin 2012 à 21 :21 :20 a eu lieu une manipulation du marché, sous la forme d’une attaque de haute fréquence sur l’or. Une seconde a suffi à manipuler le prix de l’or à la baisse à hauteur de 1% durant plusieurs heures. Bien que par le passé, les banques centrales soient intervenues à de nombreuses reprises sur le marché de l’or, il est peu probable que cette manipulation ait été générée par une banque centrale. la complexité technique et le niveau d’expérience et de spécialisation nécessaire au trading de haute fréquence sont bien trop élevés. Ainsi, une institution financière privée aurait pu manipuler le marché pour améliorer ses chances de profit. Il s’agit d’un incident bien défini, de très courte durée, et sur un seul marché : ces conditions devraient suffire au lancement d’une enquête par les autorités régulatrices.
_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Lun 7 Jan - 18:24 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com