le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Vers une crise du marché à terme de l’or? ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 17 Déc - 19:15 (2012)    Sujet du message: Vers une crise du marché à terme de l’or? Répondre en citant

Vers une crise du marché à terme de l’or?
Par Alasdair Macleod - Finance And Economics.org
Publié le 17 décembre 2012



Je pensais avoir une idée très claire des désastres auxquels nous pourrions faire face en 2013, mais c’était avant que je ne lise le récent rapport de l’US CommodityFutures Trading Commission sur la participation des banques sur les marchés à terme de l’or et de l’argent. Selon ce rapport, ces marchés seraient en route pour une crise que seuls très peu verront arriver. Je commencerai tout d’abord par observer ce qu’il se passe sur le marché de l’or.

Le premier graphique ci-dessous présente les expositions nettes à découvert des banques sur le marché de l’or au 4 décembre. Entre les mois de février et d’août, les banques Américaines ont réduit leur exposition nette à découvert de 104.717 à 57.689 contrats dans un contexte de déclin du prix de l’or. C’est tout à fait logique, et c’est ce que nous attendrions d’une gestion sensible de positions. En revanche, lorsque le prix de l’or a recommencé à augmenter après la publication du rapport, les positions nettes à découvert des banques ont à nouveau atteint des records pour continuer d’augmenter le mois dernier, alors que le prix de l’or recommençait à baisser. C’est une preuve que les banques Américaines ont des difficultés à plafonner un marché qui est au mieux neutre et très probablement survendu. Ceci est très différent d’un marché suracheté avec des preneurs de bénéfice à chasser, comme c’était le cas lorsque l’or s’affichait à 1900 dollars l’once et que les banques sont parvenues à reprendre le contrôle de son prix. 






 
Ce second graphique représente les positions à découvert nettes des banques non-Américaines. Depuis octobre 2011, ces banques ont accumulé des positions à découvert, avec un rebond soudain entre les mois d’août et d’octobre, avant de les réduire jusqu’à ce qu’elles n’atteignent plus que 44.707 contrats ce mois-ci. Il semblerait que certaines de ces positions à découvert aient été transférées vers les bilans de banques Américaines, portant l’exposition de ces dernières à des niveaux inconfortables, comme nous avons pu le voir sur le premier graphique.






 
Le rebond de ces positions nettes entre août et octobre a compris de brutales augmentations de positions longues à la vente comme à découvert impliquant des swaps et d’autres outils commerciaux. Leurs positions à la vente ont plus que triplé en passant de 9.199 à 34.881, et leurs positions à découvert sont passées de 49.772 à 113.445 suite à la hausse du prix de l’or. L’explication la plus probable à tout cela pourrait être que des acheteurs se sont matérialisés parmi ces banques non-Américaines et qu’ils aient acquis une protection financière en achetant des contrats à terme. Certaines de ces banques ont aperçu que le prix de l’or se dirigeait dans une direction défavorable à leurs positions à découvert et ont tenté de le contenir en intervenant sur le marché. En conséquence, lorsque les banques Américaines ont entraîné une baisse du prix de l’or en octobre, les banques non-Américaines ont sauté sur l’occasion en réduisant leurs positions à découvert jusqu’à des niveaux plus adéquats. 

Cette information a une importance capitale, étant donné que le rapport deCommitment of Traders présente clairement une réduction substantielle de la position nette des banques commerciales de l’ordre de 34.551 contrats au cours de la semaine de sa publication. Cela donne l’impression d’un marché qui est  acheté pour être contrôlé. Le rapport suggère cependant le contraire.

Qu’en est-il de l’argent

Alors qu'il existe d'importantes quantités d'or qui pourraient théoriquement devenirdisponibles si le prix du métal grimpait, ce n’est pas le cas pour l’argent. Regardons tout d’abord les positions des banques Américaines. Ce premier graphique montre que même si le prix de l’argent est bien inférieur à son record de 2011, les positions à découvert des banques Américaines sont substantiellement plus importantes que ce que nous pourrions penser. Leurs positions vendeuses ont diminué de 625 contrats et leurs positions à découvert s’élèvent à 40.198 contrats. Les quatre banques ont donc une exposition nette sur le marché de l’argent qui s’élève à près de 200.000.000 onces, soit deux fois les réserves annuelles disponibles aux investisseurs après demande industrielle.






 
Ce dernier graphique présente les positions à découvert des banques non-Américaines. Contrairement à leur exposition à l’or, ces banques sont dans la même situation que les banques Américaines qui ont commis l’erreur d’augmenter leur exposition jusqu’à des niveaux records après la hausse du prix de l’argent enregistrée entre août et octobre. Elles souffrent d’un squeeze baissier vicieux. Les positions à découvert de ces banques couplées à celles des banques Américaines s’élèvent à 290.000.000 onces. Leurs positions à découvert n’étaient que de 120.000.000 onces lorsque le prix de l’argent chutait depuis son record historique de 2011.






 
Conclusion

Il n'existe pas assez d’argent pour couvrir ces positions à découvert et il suffirait de très peu d’achats supplémentaires pour qu’une importante crise se développe sur ce marché. Pour ce qui est de l’or, il existe toujours des banques centrales aux réserves d’or suffisantes pour atténuer les pénuries, mais pour autant que nous le sachions, les réserves stratégiques d’argent accumulées au cours de ces dernières décennies sont épuisées. Il n’existe donc aucun prix auquel ces positions puissent être épuisées.

Les positions des banques sur l’or et l’argent semblent avoir été négativement affectées par des évènements ‘indéterminés’ depuis la publication du rapport deCommitment of Traders. Toutes les tentatives de la communauté bancaire à regagner le contrôle de ces importants marchés semblent avoir échoué.

Depuis le 4 décembre dernier, nous avons pu assister à trois tentatives des banques de réduire leurs positions à découvert, sans pour autant que le prix de l’argent ne passe sous la barre des 32,60 dollars. Cela signifie que des acheteurs plus importants que ces banques se tiennent prêts à acheter lors de chaque chute de prix. Cette intervention sur les prix supporte l’idée que les barres de métal physique disponibles sur les marchés tels que celui de Londres sont limitées.

Si la tendance venait à se poursuivre, le NYMEX aurait bientôt à déclarer une situation de force majeure sur ce marché. Les conséquences d’une action si extrême seraient extrêmement déstabilisantes non seulement pour le prix de l’argent et sa demande, mais également pour l’or.

Ainsi, nous devons ajouter l’effondrement des marchés des métaux précieux à le liste des risques systémiques auxquels nous pourrons faire face en cette nouvelle année.
_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Lun 17 Déc - 19:15 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com