le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Immobilier : la fin de la martingale ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mar 10 Avr - 16:35 (2012)    Sujet du message: Immobilier : la fin de la martingale Répondre en citant

Immobilier : la fin de la martingale


La hausse sans fin des prix de l'immobilier est terminée en France. Le tassement du nombre des transactions à l'automne dernier l'avait laissé supposer. Le brutal décrochage du volume des prêts immobiliers accordés en février (- 48 %) ne laisse plus guère de doute. L'immobilier français est au point mort. Et il va y rester un certain temps.
 
Car, on l'oublie trop souvent, l'achat d'un bien immobilier est avant tout une opération à effet de levier, un LBO. En clair, ce sont les banques qui financent souvent l'essentiel de l'opération. Or le robinet du crédit bancaire risque de fonctionner à faible débit pour longtemps. Bien sûr, un précédent existe. Juste après la faillite de Lehman Brothers, le financement bancaire avait connu une chute comparable. Cela n'avait pas empêché les prix de toucher de nouveaux records en 2010 et 2011.
 
Mais, cette fois-ci, c'est différent. Car, au ralentissement économique et au contexte préélectoral, traditionnellement défavorable à l'immobilier, est venu s'ajouter un élément moins visible mais beaucoup plus structurant : l'accroissement de la pression prudentielle sur la politique de crédit des banques. Que ce soit l'impact de Bâle III ou des appels à la modération répétés de la Banque de France, prêter long et pas cher pour financer un bien immobilier est passé de mode. C'est donc toute l'économie de la martingale immobilière de ces quinze dernières années qui est remise en question. Pendant cette période qui a vu les prix grimper de plus de 100 %, l'allongement de la durée du crédit et son faible coût ont en effet entretenu la hausse. En donnant aux particuliers les moyens de financer l'achat d'appartements toujours plus chers, sans pour autant dégrader leur ratio d'endettement, les banquiers ont favorisé les propriétaires et fait les affaires des agents immobiliers.
 
La question aujourd'hui est de savoir si ce coup de froid est une mauvaise nouvelle ? La réponse est non. D'abord parce que la pénurie de logements est telle dans notre pays qu'aucun krach immobilier n'est à craindre. Ensuite parce qu'il était temps de mettre un terme à une fuite en avant, qui excluait un nombre croissant de Français. Enfin, parce que la fin de la bulle immobilière donne l'occasion de réorienter une partie de l'épargne nationale vers des emplois plus productifs pour le pays. Dès lors que l'immobilier n'apparaît plus comme un pari gagnant à tous les coups, et moins comme une valeur refuge, y investir redevient un choix patrimonial et non plus un arbitrage financier.
 

_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Mar 10 Avr - 16:35 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com