le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Pourquoi les actions minières grimperont ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Mer 21 Mar - 00:06 (2012)    Sujet du message: Pourquoi les actions minières grimperont Répondre en citant

Pourquoi les actions minières grimperont 
Publié le 20 mars 2012 


 
Il existe plusieurs raisons pour lesquelles nous sommes  nombreux à penser que le prix de l’or continuera d’augmenter encore longtemps avant que son marché haussier ne touche à sa fin – il s’est produit tellement de situations similaires par le passé… Le prix de l’or a encore de beaux jours devant lui… Les producteurs génèrent des rendements et des profits record… Mais je pense qu’il existe une autre raison pour laquelle le prix des actions minières continuera à grimper – raison que beaucoup n’ont pas encore aperçue.

La prémisse de ma théorie réside en la manière même dont l’or est perçu. Certains investisseurs l’aperçoivent comme n’étant rien de plus qu’une matière première ou une ‘relique barbare’. Ces investisseurs ne voient aucune raison particulière d’investir sur ce métal et n’en possèdent en général que très peu. D’autres le voient comme un actif dont le prix augmente pour des raisons de déséquilibres entre offre et demande : ils en achètent lorsque son prix augmente, et le revende lorsqu’il diminue. Il existe enfin des investisseurs qui perçoivent l’or comme étant une réserve de valeur, une devise alternative, ou encore une protection contre l’inflation : ces investisseurs achètent de l’or, et le conservent.

Demandez-vous pourquoi vous possédez de l’or. Est-ce simplement parce qu’il est un autre actif vous offrant un moyen de diversification ? En achetez-vous parce que son prix augmente et que quelqu’un comme Doug Casey pense que la tendance continuera dans cette voie ? Ou est-ce parce que vous êtes inquiets de la dévaluation de votre devise, aussi bien dans l’immédiat que dans le futur ?

Il est intéressant de noter le changement en termes de nombre d’investisseurs recherchant à s’exposer à l’or. Beaucoup de ceux qui l’ignoraient il y a encore dix ans s’en procurent aujourd’hui. Ceux qui commençaient à en acheter il y a cinq ans continuent de le faire aujourd’hui, malgré le fait qu’ils aient désormais à payer leur or deux fois plus cher qu’alors. Doucement mais sûrement, l’or gagne de l’importance aux yeux de plus en de personnes. Les investisseurs sont de plus en plus nombreux à apercevoir l’or comme étant quelque chose sur quoi miser absolument.

Que se passe-t-il donc lorsque l’or devient un actif indispensable aux yeux d’une majorité de personnes ? La conséquence première en est l’augmentation du prix, mais laissons pour l’instant de côté la spéculation sur le prix de l’or. Que se passerait-il si vous commenciez à avoir des difficultés à vous procurer de l’or physique ?

Je pense que la situation contre laquelle nous alertaient les revendeurs d’or dans la parution BIG GOLD du mois dernier pourrait devenir réalité. Andy Schectman, de chez Miles Franklin, insistait sur le fait que le marché de l’or physique sera ‘ultimement défini par un manque de réserves disponibles’. Michael Levy, de chez Border Gold, déclarait que ‘si la confiance envers les obligations des Etats-Unis venait à se détériorer, la demande en or et en argent physique dépasserait grandement les réserves disponibles’. Mike Maloney, des chez Goldsilver.com, annonçait que ‘quel que soit leur prix, les pièces et barres d’or pourraient rapidement ne plus être disponible à la livraison’.

C’est une tendance à prendre en considération. Le graphique ci-dessous présente la croissance de la population mondiale et la compare aux réserves d’or disponibles dans le monde. Cela signifie réserves d’or des compagnies minières, et non les réserves d’or détenues par les gouvernements, institutions et individus de par le monde.

  

 
  
La population mondiale a augmenté d’environ 15% depuis l’an 2000, alors que les réserves d’or disponibles (mines, débris…) ont connu une baisse de 4,2%. Le taux de croissance de la population mondiale s’élevait l’an dernier à 1,1%, et bien que cette augmentation soit similaire à l’augmentation de la production d’or pour l’année 2011, la tendance présente clairement une croissance démographique supérieure à l’augmentation des réserves d’or disponibles sur le marché.
La demande en or ne cesse d’augmenter. La Chine importait 3,3 millions d’onces en novembre dernier – alors que la production minière globale, Chine exclue, était de seulement 6,4 millions d’onces par mois. Les réserves d’or détenues par les banques centrales ont atteint un record sur six ans – bien qu’elles soient encore 15% inférieures aux réserves de 1980 et qu’elles ne représentent plus aujourd’hui que la moitié de leurs réserves totales.

L’offre et la demande sur le marché de l’argent présentent une situation encore bien plus surprenante : l’an dernier, et ce pour la première fois, les ventes de Silver Eagleet de Maple Leaf ont dépassé la production de ces pièces aux Etats-Unis comme au Canada. Ajoutez-y le fait que moins de 5% de la population des Etats-Unis possède de l’or ou de l’argent, et vous vous rendrez compte de la précarité de la situation. Une réduction des réserves n’est pas impossible – et devient de plus en plus plausible à mesure que les mois défilent.

C’est un phénomène qui réjouit les propriétaires d’or et les investisseurs, mais qui présente également d’autres implications : Comme un nombre toujours plus important de personnes aperçoit l’or comme étant un actif indispensable, et que l’offre ne parvient pas à satisfaire la demande, vers quoi devront ensuite se tourner les investisseurs afin de s’exposer au risque ?

Les actions minières.

Imaginez la situation critique dans laquelle se trouverait un investisseur auquel un revendeur d’or viendrait de déclarer qu’il n’a plus d’or physique disponible et qu’il ne sait pas quand il en obtiendra à nouveau. Imaginez ces personnes ayant finalement les moyens d’investir sur les métaux précieux se voir obligées d’inscrire leurs noms sur une liste d’attente. Imaginez un fond de pension ou autre investisseur institutionnel tenter d’obtenir plus de métal et réaliser que les quantités d’or dont il a besoin sont ‘actuellement indisponibles’.

Les actions minières cotées en bourses représenteraient le moyen le plus rapide de satisfaire cette demande.

Don Coxe, conseiller chez BMO Financiel Group, et considéré comme étant l’un des meilleurs gestionnaires de portefeuilles d’investissement au monde, déclarait récemment que ‘l’or a d’abord été une curiosité avant de devenir un investissement spéculatif, et enfin un investissement indispensable et nécessaire’. Il conseillait également aux investisseurs de ‘privilégier les compagnies minières aux dépens des ETF’.

David Rosenberg, économiste et stratégiste chez Gluskin Sheff, écrivait quand à lui : ‘Si nous acceptons l’idée que l’or agisse de la même manière qu’une devise, dans un monde où les banques centrales déprécient leur propre monnaie papier, il est clair que l’or finira par voir son prix augmenter par rapport à toutes ces unités. Les compagnies minières offrent un moyen attractif de rejoindre ce ralliement vers l’or. Parce que les coûts d’apport tendent à être plus largement concentrés au cours des premières années d’un ralliement, les actions minières tendent à être plus performantes que le métal physique lorsqu’un marché haussier touche à sa fin’.

Les investisseurs ne seront pas les seuls à acheter des actions. Les fonds souverains rachèteront des compagnies entières. La Chine proposait en novembre dernier de racheter Jaguar Mining– un producteur ayant énormément de difficultés à obtenir un rendement – pour un premium de 74%, soit deux fois le montant habituel pour ce genre de transactions. China National Group achetait cinq compagnies minières au cours de ces quatre dernières années, pour une somme de plus d’un demi-milliard de dollars.

La semaine dernière, Mineweb publiait ceci : ‘Un consortium de sociétés indiennes, dirigé par Steel Authority of India, s’est tourné vers l’exploration d’or et de cuivre’. 

Ou encore ceci : ‘L’Afghanistan a ouvert les enchères en vue de développer des mines d’or dans les provinces du Badakhshan et de Ghazni’.

Gardez à l’esprit que la capitalisation boursière sur les actions minières est encore aujourd’hui très faible – Apple et Exxon Mobil sont bien plus importants que le secteur minier tout entier. L’industrie du service des eaux est près de trois fois plus large, et l’industrie des assurances est onze fois plus importante que celle des actions minières.

Dans le même temps, la plupart des investisseurs institutionnels sont en minorité sur les marchés de l’or et des actions minières, si tant est qu’ils y participent. Les fonds de pension dédient en moyenne 0,15% de leurs actifs aux actions minières. S’ils doublaient leur mise – soit 0,30% de leurs actifs -, leur investissement sur le marché de l’or représenterait 47 milliards de dollars. S’ils désiraient s’exposer à hauteur de 1%, 117 milliards de dollars seraient redirigés vers le secteur minier. Et n’oubliez pas d’y ajouter les fonds d’investissement, les fonds souverains, les fonds privés, les compagnies d’assurances, les ETFs, et les millions d’investisseurs au détail de par le monde, tels que vous et moi.

Il pourrait aisément venir à l’idée de ces entités que se tourner vers les actions minières pourrait leur offrir une exposition plus importante aux métaux précieux. Ce serait en effet là une position logique à adopter – voire même la seule position disponible si les quantités d’or disponibles demeuraient restreintes. Se tourner vers les actions minières sera alors la chose la plus naturelle qu’ils puissent faire.

Comprenez-moi bien : si ce marché haussier continue, le prix des actions minières finira par flamber. Nous n’en sommes pas encore là, mais si une ruée venait à se produire, elle serait à la fois porteuse de changement et d’une étendue à couper le souffle. 

Avez-vous déjà pris position ?
 

_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Mer 21 Mar - 00:06 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com