le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Quelques Considérations sur les marchés des métaux précieux ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Analyses Fondamentales & Techniques
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 18:23 (2012)    Sujet du message: Quelques Considérations sur les marchés des métaux précieux Répondre en citant

Article Originalement posté le 17 Février 2012


Quelques Considérations sur les marchés des métaux précieux


 

Qu’on le déplore ou non, la stricte objectivité consiste à reconnaitre que l’or et l’argent-métal exprimés en USD ont enregistré en 2011 un renversement majeur de leur tendance haussière commencée il y a près de dix ans et que le dollar US lui-même (considéré sous la forme du US Dollar Index) a enregistré en 2011 un renversement majeur de sa tendance baissière ayant également commencé il y a prés de 10 ans. La plupart des investisseurs, abreuvés de faux signaux contradictoires émis par les banques centrales comme par les grandes banques privées et de nombreux gestionnaires, n’en n’ont pas encore tiré les conclusions qui s’imposent.



A savoir qu’il est fort peu probable que les résistances respectives vers 1.922 et 50 USD l’once sur l’or et sur l’argent-métal puissent être franchies à la hausse tant que le dollar US ne reprendra durablement pas sa baisse. Et qu’il est prévisible que les deux métaux précieux précités aient entamé une baisse d’assez longue période qui pourrait les faire chuter vers 1.200-1.300 et 16-18 USD l’once avant de trouver des supports solides leur permettant de se stabiliser. Il n’y a qu’en euros et autres monnaies désormais faibles que l’or et accessoirement l’argent-métal puissent encore monter, puisque ces deux métaux en réalité ne voient leurs prix s’apprécier que lorsque les monnaies dans lesquelles ils sont exprimés baissent.



La hausse du dollar US étant loin d’être terminée puisque que la zone euro n’est pas viable dans sa forme actuelle, faute d’acceptation par l’Allemagne d’une mutualisation complète des dettes actuelles et futures des PIIGS et autres Etats regroupées en un seul type d’instrument et nouvellement émises via des eurobonds (avec garantie inconditionnelle par l’État allemand ou par la BCE de leur remboursement final), tout permet de penser qu’une chute de la monnaie unique européenne en direction des 1,15 USD voire à parité est plus que probable lorsque le processus d’éclatement de ladite zone deviendra inévitable. Ce qui pourrait alors aussi provoquer des ventes d’or en panique, tant de la part de certaines banques centrales nationales européennes, de la BCE ou du FMI, pour lever du cash en dollars US et faire face à certaines situations d’urgence liées au risque de défaut sur les dettes nationales européennes. On notera, enfin, qu’il n’y a pas que contre l’euro que le dollar US monte mais aussi contre le franc suisse et plus récemment contre le yen japonais.



Le retournement à la baisse des métaux précieux exprimés en USD tient également au renversement des anticipations inflationnistes initialement suscitées du fait de la création massive de monnaie ex nihilo par les banques centrales (en particulier les Quantitative Easing aux USA et en Grande Bretagne et les LTRO en zone euro) qui ne se sont pas encore concrétisées puisque, cette liquidité n’étant pas rentrée dans l’économie réelle mais étant allée sur les marchés financiers (actions et obligations américaines en dollars US surtout) en ou étant restée dans les livres des grandes banques privées qui les ont reçues (voire étant revenue dans les livres des banques centrales elles-mêmes), il n’y a pas eu d’accélération de la vitesse de circulation de la monnaie (condition nécessaire à l’inflation) qui au contraire est en nette décélération. Sans compter que le poids des endettements étatiques massifs et le fort ralentissement économique (apportant chômage de masse et perte généralisée de pouvoir d’achat des consommateurs) ont continué d’exercer une pression déflationniste globale sur les économies réelles occidentales, même si la plupart des prix des biens, marchandises et services au détail ne baissent pas faute d’élasticité de l’offre via plus de concurrence.



Deux autres facteurs militent pour une correction baissière durable des métaux précieux exprimés en dollars US:


- Premièrement, en  raison de l’explosion de leurs coûts de production, la plupart des sociétés minières ne réalisent plus de profits si l’or et l’argent ne se maintiennent pas durablement au dessus de 1.650 et de 28 USD l’once respectivement, ce qui va les obliger à recourir de plus en plus à l’arbitrage, c’est-à-dire à la vente à terme systématique de leur production actuelle et future. Un facteur éminemment baissier pour les cours de leurs actions comme des métaux eux-mêmes, comme on a pu le voir dans le passé. La situation est même pire pour les sociétés produisant du platine qui disent avoir besoin d’un prix de 1.900 USD l’once pour rester rentables alors que le prix actuel du platine n’est que de 1.600, ce qui explique que ce métal a été incapable de remonter au delà de son plus haut à 2.300 atteint en 2008.
- Deuxièmement, les bullion banks, qui opèrent pour leur propre compte sur les marchés des métaux précieux pour accumuler des profits financiers à la hausse comme à la baisse comme pour se financer (carry trade) à partir des métaux qu’elles empruntent à des taux très bas aux banques centrales (lesquelles les leur louent via les gold ou silver loans) puis qu’elles vendent aussitôt à terme, ont repris ces ventes à découvert à grande échelle dans le but de “squeezer” les sociétés minières en les forçant à vendre leur production ce qui, faisant chuter les prix des métaux, assurerait auxdites bullion banks des profits importants.





A noter que les opérations des bullion banks, américaines pour la plupart, se font avec la “bénédiction” de la Federal Reserve qui s’oppose à l’appréciation des prix de l’or et accessoirement de l’argent-métal dans la mesure où elle pourrait remettre en question le rôle du dollar US comme monnaie mondiale, en précipitant une réforme du Système monétaire international dans le sens du rétablissement de l’étalon-or ou du bimétallisme, dont les banquiers centraux ne veulent évidemment pas parce qu’elle les priverait de tout pouvoir monétaire et donc de leur possibilité de manipuler les économies et les marchés. A ce sujet, on doit bien convenir quenous ne vivons évidemment plus en Occident dans un système démocratique et décentralisé libéral d’économies de marché où les prix sont fixés par la loi de l’offre et de la demande, mais dans des économies fortement étatisées et centralement planifiées (proches de celle de l’ex URSS) gérées par des banquiers centraux keynésiens non élus (les nouveaux apparatchiks) qui décident seuls des taux d’intérêt, de la quantité d’argent émise et du prix des principaux actifs pour le plus grand bénéfice des grandes banques privées et de quelques super riches, sans avoir à en rendre compte ni aux gouvernements ni aux peuples. Pour ces banquiers centraux, la conjoncture actuelle est hélas idéale pour qu’ils donnent un coup de massue sur les métaux précieux, une classe d’actifs dont ils espèrent détourner les investisseurs puisqu’ils veulent promouvoir les actifs de papier qu’ils émettent et non pas les actifs réels, comme l’or qui reste pour eux “la relique barbare” ainsi que la stigmatisait le calamiteux Keynes alors même que le métal jaune, n’étant pas imprimable par nos manipulateurs, constitue l’expression de la Liberté (une valeur qui ne figure évidemment pas dans les politiques dirigistes qu’ils poursuivent).




Plus que jamais, une stratégie Long+Short, comme celle que nous pratiquons, s’impose sur les marchés des métaux précieux. Si l’on a des actifs importants en métaux précieux physiques exprimés en USD, il est à conseiller de les arbitrer sans tarder via l’achat d’ETF ultra short métaux en dollars US (comme les GLL et ZSL). Quant aux actions des sociétés minières, qui ont d’ailleurs constamment sous performé la hausse des métaux depuis plusieurs années (comme le montrent leurs indices GDX ou HUI), il importe d’en sortir et de les oublier pour longtemps en raison du risque de forte chute qui ne manquerait pas d’affecter leurs cours en cas de baisse additionnelle sensible des prix des métaux eux-mêmes, sans parler d’une forte correction des marchés d’actions en général (actuellement surachetés) qui affecterait négativement les actions des sociétés minières beaucoup plus que d’autres en raison de la stagnation voire de la disparition à venir de leurs profits.


A lire:

Objet : Gold miners need gold above $1650 to keep nose above water - Mining | Moneyweb

http://www.moneyweb.co.za/mw/view/mw/en/page292523?oid=561612&sn=2009+Detail


Objet : Platinum industry needs $1 900/oz - Amplats
http://www.miningweekly.com/article/platinum-industry-needs-1-900oz-amplats-2012-02-13
—————————————————–

Prochains objectifs: 1.670 sur l’or en USD et 31 sur l’argent-métal en USD puis, s’ils cassent à la baisse, retour aux plus bas de 1.520 et 26.



Depuis mai 2011, le dollar US s’est retourné à la hausse et tout indique que cette tendance va se poursuivre.













 

Il n’y a qu’en euros et autres monnaies désormais faibles que l’or peut continuer de monter, surtout si la zone euro sous sa forme actuelle implose. L’achat d’or en euros ne permettra peut être pas de réaliser des gains réels puisque la valeur de cette monnaie et son pouvoir d’achat baissent (ce qui est loin d’être fini) mais de se protéger desdites baisses en maintenant le pouvoir d’achat de son capital placé en euros, ce qui n’est pas rien et constitue le but recherché lorsque l’on achète de l’or. 


 
Pierre Leconte
http://www.forum-monetaire.com/?p=5721
_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Jeu 1 Mar - 18:23 (2012)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Analyses Fondamentales & Techniques Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com