le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: Divers Sujets ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
HODY


Hors ligne

Messages: 32
Localisation: FRANCE

MessagePosté le: Mer 26 Oct - 19:11 (2011)    Sujet du message: Divers Sujets Répondre en citant

prophètes
2010 commence en pleine crie du capitalisme, cette crise a été prophétisée par 5 personnes: ces 5 personnes auront la part belle sur ce site dans les années à venir, ils ont pu prévoir cette crise car elle est systémique.
Frédéric Lordon: économiste spécialiste des marchés financiers, directeur de recherche au CNRS.
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1510&var_recherche=lordon
http://blog.mondediplo.net/2008-09-08-Changement-d-epoque
Paul Jorion : anthropologue et sociologue, spécialisé dans les sciences cognitives et l'économie. Il a enseigné dans les universités de Bruxelles, Cambridge, Paris VIII et l'université de Californie à Irvine. c'est en 2007, que parait le livre aux éditions de La Découverte " Vers la crise du capitalisme américain ?". Paul Jorion y annonce la crise des subprimes qui se révèlera au grand public effectivement quelques semaines plus tard. Il prophétise maintenant d'autres crises du crédit similaires à celle des subprimes.
http://unpieddanslacrise.blogspot.com/2009/06/paul-jorion-prophete-de-la-cr…
Emmanuel Todd : politologue, démographe, historien, sociologue et essayiste français. Il est diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et docteur en histoire de l'Université de Cambridge. Ingénieur de recherche à l'Institut national d'études démographiques (INED) il est également le premier à avoir prophétisé précisément la chute de l'empire soviétique avec « La Chute finale » en 1976. Il est également auteur en 2002 d'un livre prémonitoire, Après l'Empire (éd. Gallimard), qui annonçait la décomposition de l'hyperpuissance américaine.
Pierre Leconte: économiste, consultant financier, gérant de fortune et essayiste suisse. Ni les plans de « relance » - qui ont toujours échoué - ni la nationalisation des banques et du crédit n’enrayeront la récession. Les dirigeants politiques ne renonceront pas à manipuler les monnaies et le crédit ni à intervenir massivement dans l’économie. Conséquence prochaine : l’Occident sera submergé par une hyper-inflation que ses banques centrales préparent en abaissant leurs taux d’intérêt à court terme à zéro, et en imprimant une masse de monnaie sans précédent. Dans ses précédents ouvrages, l’auteur avait prophétisé la crise des subprime, la faillite des banques et le krach boursier. Il nous offre ici sa stratégie pour protéger notre capital et, mieux encore, sortir gagnant du grand désordre qui risque de prendre une ampleur inimaginable.
Nouriel Roubini docteur en économie il occupe en 2009 un poste de professeur d'économie au Stern School of Business de l'Université de New York. Il est aussi président du RGE Monitor, un groupe de consultants économiques spécialisé en analyse financière. Au début des années 2000, il a été surnommé Dr. Doom ou « Dr. Catastrophe » à cause de ses prédictions économiques notablement plus pessimistes que la plupart des économistes. Bien qu'il ait prédit que la crise financière de 2008 commencerait plus tôt qu'elle ne l'a fait, ses descriptions des causes et effets ont été confirmées. En conséquence, il est en 2009 un intervenant majeur dans les débats économiques se déroulant aux États-Unis et sur la scène internationale. Le New York Times affirme qu'il est « le sage qui a vu venir » et le Prospect Magazine, en janvier 2009, l'a mis en 2e place sur une liste des 100 intellectuels vivants les plus influents. Il a prononcé des discours devant le Congrès des États-Unis, le conseil des relations étrangères et le Forum économique mondial à Davos lors duquel il a prédit: « l’éclatement de la zone euro » et déclaré :« Si la Grèce est un problème pour la zone euro, l’Espagne pourrait être un désastre parce qu’elle en est la quatrième économie ».

  
Crise : le bon côté du doigt.
Pour démarrer cette nouvelle décénnie (oui je sais normalement elle commence en 2011 désolé pour le puristes) quoi de mieux qu'un petit état des lieux. Après la fameuse crise qui a déclenché une mini révolte dans le monde, après la dénonciation du management moderne qui a causé une vague de suicides, après l'échec de la conférence internationale de Copenhague qui devait initialement sauver le climat, on pensait le néolibéralisme et la finance finis. Il n'en est rien. Tout semble reparti comme avant. Alors faisons le point avec Frédéric Lordon, économiste et directeur de recherche au CNRS qui travaille sur létude des marchés financiers depuis près de 25 ans. Avant de l'écouter il faut savoir qu'il est un des rares économistes à avoir prophétisé la crise des subprimes c'est d'ailleurs pour cela qu'il a commencé à être connu.
voici en gros ce qu'il nous dit: La crise aigue est terminée le système financier international ne menace plus de s'effondrer. Mais la crise elle même n'est pas terminée, de nombreuses dettes vont s'enchainer en cascade jusqu'à 2010-2011 et plomber le bilan des banques. (crédits Alt-A mortgage par exemple, mauvaises dettes des ménages et des entreprises). Nous allons sortir de la récession , mais le chomage va exploser car la croissance va être plus que mollassone. La stagnation salariale créé un problème de sous consommation chronique, or pour résoudre ce problème on a créé la titrisation et les subprimes, cela même qui a provoqué la crise à partir du printemps 2007, la seule autre solution semble être de se satisfaire d'une croissance molle et d'une faible consommation, c'est structurel au capitalisme.
La révolte s'est subitement arrêtée vers mai 2009 on ne sait pas pourquoi, les promesses de changement radical ne se sont pas concrétisées, la catastrophe a seulement été frolée, mais comme elle n'a pas eu lieu rien ne sera finalement fait. La finance permet un rendement de 30 à 40% lorsqu'une activité capitaliste normale dégage un rendement de 7 à 8%. Il nous explique la trajectoire de Vincent Pérol pour illustrer le fait que les principaux acteurs du monde financier sont aussi des acteurs importants dans les milieux politiques, aux USA c'est encore pire les patrons des plus grandes banques d'investissement se succèdent à la tête du secrétariat au trésor (bob rubbin, Henry Paulson...).
Les appels à la moralisation du capitalisme sont risibles selon Lordon c'est comme si quelqu'un croisait un tigre affamé et pour le calmer lui dirait "sage kiki , pas mordre". Seule des contraintes dures peuvent moraliser le capitalisme, or le G20 ne modifie pas les contraintes, le simulacre de combat sur les paradis fiscaux et les bonus est destiné à cacher le véritable problème en effet ces 2 problèmes n'ont joué qu'à la marge dans la crise que nous avons connue. Au compteur de l'histoire la gauche a fait pire que la droite en matière de libéralisation financière. Aucun parti susceptible d'arriver au pouvoir n'est prêt à agir pour légiférer pour stopper la finance, un ordre de domination ne disparait pas de lui même, il y a un combat frontal entre la minorité parasite et la société, les mécanismes de la démocratie sont entre les mains de cette minorité parasite. Lordon ne voit que 2 scénarios, celui du crapaud qui finit ébouillanté sans avoir réagi (le corps social joue le role du crapaud: lexomil, TF1 et la flicaille) et celui de la soupape, la cocotte minute saute quand la pression est trop forte ( pour cela il faut que les médiateurs politiques, médiatiques et syndicaux aient failli ) et alors on a un soulèvement populaire.
ensuite Lordon propose des règles concrètes pour controler la finance. De détruire les bulles en faisant tomber la profitabilté des produits financiers à hauteur de celle d'une activité capitaliste normale c'est à dire à 7 ou 8%.
Ensuite il revient sur le capitalisme de basse pression salariale et la vague de suicides à France Telecom
http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1745






 La guerre invisible
qui gouverne vraiment la France? Conférence de François ASSELINEAU Diplômé d’HEC, ancien élève de l’ENA, inspecteur général des finances. Conseiller de Paris. Ancien porte-parole du RPF-IE. Un des derniers actes de Nicolas SARKOZY avant de quitter le ministère des finances a été de désigner un responsable de l'intelligence économique à Bercy qui devrait créer un service d'une quinzaine de membres. C'est à l'évidence une forte personnalité qui a été choisie : François ASSELINEAU.
toutes les parties sont disponibles ici http://u-p-r.fr/?page_id=291 mais voici déjà la première:




2010  
La taxe carbone qui devait entrer en vigueur le 1° janvier est censurée par le Conseil constitutionnel
le 29 décembre : le Conseil constitutionnel a censuré la taxe carbone, votée dans la loi de finances 2010 et censée entrer en application le 1er janvier. Un coup pour le gouvernement et pour Sarkozy, qu'il n'a sans doute pas vu venir. Pas plus que les médias. Il faut dire que "les sages de la rue Montpensier" ont justifié leur décision en soulignant qu'une grande partie des entreprises auraient été exemptées de la taxe... ce dont on ne trouvait nulle trace dans les médias avant cet avis du conseil constitutionnel.
Le Conseil l'a écrit en toutes lettres dans sa décision publiée le 29 décembre (points 78 à 83): la taxe carbone constituait à ses yeux une " rupture caractérisée de l'égalité devant les charges publiques". Pourquoi ? Parce que n'auraient pas été prises en compte "les émissions des centrales thermiques produisant de l'électricité, les émissions des mille dix-huit sites industriels les plus polluants, tels que les raffineries, cimenteries, cokeries et verreries, les émissions des secteurs de l'industrie chimique utilisant de manière intensive de l'énergie, les émissions des produits destinés à un double usage, les émissions des produits énergétiques utilisés en autoconsommation d'électricité, les émissions du transport aérien et celles du transport public routier de voyageurs"... En clair, "93 % des émissions de dioxyde de carbone d'origine industrielle, hors carburant", auraient été "totalement exonérées".
pour les abonnés: http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2623
déjà le conseil constitutionnel avait censuré la loi Hadopi. en juin 2009.








2010  
7 janvier: "Grippe A : ils ont organisé la psychose" titre l'humanité.
interview du Dr Wolfgang Wodarg, président de la commission Santé du Conseil de l'Europe, à l'origine de l'enquête lancée par le Conseil de l'Europe sur l'influence qu'auraient pu avoir les compagnies pharmaceutiques sur la campagne de vaccination mondiale.
"En avril quand la première alarme est venue de Mexico j’ai été très surpris des chiffres qu’avançait l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) pour justifier de la proclamation d’une pandémie. J’ai eu tout de suite des soupçons: les chiffres étaient très faibles et le niveau d’alarme très élevé. On en était à même pas mille malades que l’on parlait déjà de pandémie du siècle"
"Chaque année apparaît un nouveau virus de ce type «grippal». En réalité rien ne justifiait de sonner l’alerte à ce niveau. Cela n’a été possible que parce que l’OMS a changé début mai sa définition de la pandémie."
"Dans les choses qui ont suscité mes soupçons il y a donc eu d’un côté cette volonté de sonner l’alerte. Et de l’autre des faits très curieux. Comme par exemple la recommandation par l’OMS de procéder à deux injections pour les vaccins. Ca n’avait jamais été le cas auparavant. Il n’y avait aucune justification scientifique à cela. Il y a eu aussi cette recommandation de n’utiliser que des vaccins brevetés particuliers."
"c’est une grippe tout ce qu’il y a de plus normale. Elle ne provoque qu’un dixième des décès occasionnés par la grippe saisonnière classique. Tout ce qui importait et tout ce qui a conduit à la formidable campagne de panique à laquelle on a assisté, c’est qu’elle constituait une occasion en or pour les représentants des labos qui savaient qu’ils toucheraient le gros lot en cas de proclamation de pandémie."
Quel est le but de l'enquête ? "Nous voulons faire la lumière sur tout ce qui a pu rendre cette formidable opération d’intox. Nous voulons savoir qui a décidé, sur la base de quelles preuves scientifiques, et comment s’est exercé précisément l’influence de l’industrie pharmaceutique dans la prise de décision." (...) "S’il peut être prouvé que c’est la prise d’influence des firmes qui a conduit au déclenchement du processus alors ils faudra les pousser à ce qu’ils demandent à être remboursés. Mais ça c’est uniquement le côté financier, il y a aussi le côté humain, celui des personnes qui ont été vaccinés avec des produits qui ont été insuffisamment testés."
Ce qu'auraient pu faire les médias: plutôt que departiciper à cette campagne de psychose c'est donner les armes à chaque invidu de décider en toute objectivité de se faire vacciner ou non. De nombreux sites internet donnaient toutes les clés pour cela, les médias auraient pu relayer. regardez cet exemple:Une page d’opinion de plus sur la vaccination antigrippale ? Non, une page d’information. Ce texte est la réponse à mes patients qui assiègent mon téléphone depuis quelques jours. http://www.atoute.org/n/article134.html
L'AFP consacre une dépêche à la question du traitement médiatique de la grippe A. Elle a interrogé plusieurs journalistes sur "l'emballement" autour du virus. "Journalistes et spécialistes des questions de santé de radios et de grandes chaînes de télé se défendent d'avoir cédé à l'emballement dans le traitement médiatique de la pandémie de grippe H1N1, pointant la stratégie de communication du ministère de la Santé", explique une dépêche de l'AFP, qui a interrogé des professionnels sur le traitement médiatique de la grippe. Parmi les personnes interrogées, Hélène Cardin pointe aussi la difficulté de résister à cet emballement : "A partir du moment où vous avez un point de presse tous les jours, non seulement du ministère de la Santé mais du ministère de l'Intérieur avec Brice Hortefeux parlant de vaccination, comment aller dire à votre direction : "non je n'y vais pas" ?", demande-t-elle, avant d'évoquer un "échec complet de la communication du ministère". "Nos autorités sanitaires et politiques ont décrété une sorte d'état d'urgence médiatique autour de cette question. Dès lors, on est obligés de s'y conformer", répond de son côté le directeur de la rédaction d'Europe 1, Laurent Guimier dont l'obsession, assure-t-il, était "de ne pas participer à un emballement". http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hrxtr1gl_tffN8YVSljS8Y8b…Quels ont été les liens de Roselyne Bachelot avec l'industrie pharmaceutique ? Sur son site internet, le journal Fakir, basé à Amiens, signale que la biographie officielle de la ministre de la Santé, présente sur le site du ministère, omet de signaler les douze années qu'elle a passé à travailler pour des laboratoires pharmaceutiques. Le journal avait repéré que la notice Wikipedia, mais aussi une ancienne biographie de Bachelot, issue d'un document du parlement européen, mentionnaient qu'elle avait été "déléguée à l'information médicale" pour les laboratoires ICI Pharma, de 1969 à 1976, puis chargée des relations publiques chez Soguipharm, de 1984 à 1989. Deux mentions, également disponibles sur le site du Trombinoscope, "l'annuaire professionnel du monde politique", édité par une société privée, mais qui n'apparaissent pas sur le site du ministère. La biographie de la ministre ne comporte en effet pas de rubrique "Carrière", contrairement à celle, par exemple, de Christine Lagarde ou de Brice Hortefeux.http://www.fakirpresse.info/articles/319/le-vrai-cv-de-roselyne-bachelot.htmlA noter, selon nos constatations, que seuls deux autres membres du gouvernement ne font pas figurer de rubrique "Carrière" sur leur biographie officielle : Luc Chatel, passé par la DRH de L'Oréal avant de devenir secrétaire d'Etat à la Consommation, puis ministre de l'Education nationale, et Alain Marleix, secrétaire d'Etat à l'Intérieur, qui fut, selon politique.net, "chef du service politique du quotidien gaulliste La Nation entre 1968 et 1976". http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=6277
lundi 4 janvier 2010, la Ministre de la Maladie Roselyne BACHELOT était assignée en référé au Tribunal de Grande Instance de Paris à 9h, concernant une plainte pour " empoisonnement à grande échelle ". Selon Christian Cotten, les personnes du " côté des accusés " n'étaient pas franchement à l'aise, et que ce genre de démarche, même s'il n'aboutit pas réellement, les oblige à traiter le sujet officiellement. Il y a de grandes chances pour que le tribunal se déclare incompétent pour traiter cette affaire, sans doute avec excuse de ne pas maîtriser suffisamment de notions de médecine pour répondre avec partialité. La séance a duré 1h20 et s'est bien déroulée. Chaque bord a pu dire ce qu'il avait à dire et c'est maintenant aux juges de donner leur réponse le 25 Janvier 2010. L'association Politique de Vie en a également appelé auprès du conseil d'Etat pour confirmer leur détermination.
http://www.alterinfo.net/Roselyne-BACHELOT-au-tribunal,-la-justice-donnera-…
Christian Cotten:http://www.politiquedevie.net/

voir le très complet dossier du site arrêt sur images : http://www.arretsurimages.net/dossier.php?id=149
le sujet traité par l'humour: http://www.dailymotion.com/video/xbtm8g_10012010-roumanoff-vd_fun et
http://www.dailymotion.com/video/xbube8_ne-tirez-plus-sur-bachelot_fun
 
2010  
Le 12 janvier, un tremblement de terre de magnitude 7,0 sur l'échelle de Richter frappe l'ouest d'Haïti et notamment sa capitale : Port-au-Prince. Il est suivi de plus d'une centaine de répliques. Il s'agit du séisme le plus important et le plus meurtrier de l'histoire d'Haïti, allant jusqu'à désorganiser totalement le fonctionnement de l'État, à l'image de l'effondrement de plusieurs bâtiments publics comme le palais présidentiel qui entraîna la mort de plusieurs membres du gouvernement (les ministres de la Justice, de l'Économie et du Tourisme)

2010  
21 janvier : des manifestants portant des masques de Sarkozy interpellés
Les premières victimes du décret anti cagoules
La réaction des forces de l’ordre a été brutale, cherchant à toute force à "embarquer" les deux manifestants placés en "état d’arrestation". Les élus et quelques manifestants encore sur place ont tenté d’empêcher ces arrestations arbitraires par une chaîne humaine de solidarité. Gérard Piel, vice président du conseil régional, a été molesté et Adeline Mouton, conseillère régionale, jetée à terre violemment. »
Pierre Bernasconi, conseiller régional communiste arrêté par la police : « Il y avait urgence pour la police. Elle nous a embarqués dans son fourgon, mettant les gyrophares et brûlant les feux rouges. Nous avons été traités comme des rebelles et transférés au commissariat Foch. Je trouve cela scandaleux que des gens qui défendent les droits soient maltraités. La police m’a bousculé. Dans les couloirs du commissariat, j’ai été traité de trou du cul par le chef de la police judiciaire. Il m’a traité de con, en me disant que j’allais me pisser dessus... »
Des délégués du Front de gauche et du PC sont venus nous aider. Les policiers ont appelé ça de la rébellion. Alors que nous avons eu un comportement très correct, ils nous ont embarqués.
Un manifestant membre du Snuipp a été blessé et emmené sur une civière par les pompiers à l’hôpital Saint-Roch.
Quand des fonctionnaires de police en viennent à insulter, à renverser, à arrêter des élus qui manifestent pacifiquement pour la défense des services publics, nous sommes en droit de nous poser des questions sur la nature de la « démocratie » et de la « république » dans laquelle nous vivons.
plus d'éléments et des sources ici

2010  
22 janvier : Les profits et les bonus de la banque d'affaire américaine Goldman Sachs occupent l'intégralité de la Une du quotidien britannique The Independent.
"11 milliards d'euros c'est le montant que Goldman Sachs, a reversé à son personnel l'année dernière, et il disent que c'est la rigueur"
"16 000 euros c'est l'étonnant profit réalisé chaque minute par Goldman Sachs"
"40 millions le nombre estimé de personnes ayant perdu leur emploi pour une récession provoquée par les excès des banques"
"355 000 euros c'est le salaire moyen chez Goldman Sachs"
"29 600 euros c'est le salaire moyen d'un employé à plein temps en Grande Bretagne"
"5 500 le nombre d'employés de Goldman Sachs en Grande Bretagne"
"7,2 milliards la somme payée par les contribuables américains pour aider la banque à survivre".
les bonus distribués aux traders n'ont jamais été aussi élevés qu'en 2009
Le débat fait rage aux Etats-Unis et en Europe sur les résultats outrageusement élevés des banques en 2009, qui ouvrent la porte à des bonus à des niveaux record. Rarement la dissociation entre le secteur financier et l’économie non-financière n’a été aussi large. Le secteur doit sa survie en 2008 à l’assistance du contribuable et des Gouvernements et Banques Centrales. Il capitalise cyniquement sur cette aide et se la distribue. Cela lui a permis d’engranger des résultats record et d’annoncer des bonus élevés pour 2009, alors que l’économie, et singulièrement l’emploi, battent de l’aile. Le distribuer simplement au personnel des banques est une appropriation qui n’a de justification ni financière ni éthique. C’est en plus un affront au contribuable et a leurs propres clients. Le syndicat internationale du secteur des services a cette image : « ils ont fait entrer leur camion en marche arrière en plein jour dans Fort Knox (la réserve d’or du monde), l’ont vidé, nous les avons sauvés, et maintenant ils se distribuent $ 150 milliards de bonus ».
que sont les hedge fonds et les fonds d'investissement, les LBO etc ? Comment les empêcher de détruire les emplois ?:
un cours de 15 minutes en vidéo : http://www.france.attac.org/spip.php?article8351

2010  
25 Janvier : Non ce n'est pas la télévision soviétique ! C'est Bouygues Brother !
 
2010  
La « théorie du complot » une nouvelle arme de propagande
La critique englobante de la « théorie du complot » est devenue dans l’espace médiatique une arme de destruction massive de toute discussion rationnelle. Et il est à peine paradoxal de constater que cette critique utilise les mêmes procédés que ceux qu’elle dénonce, comme le montre une émission récente de France Culture. La critique de la « théorie du complot » en version France Culture permet de comprendre comment et pourquoi sa dénonciation est devenue un argument de propagande médiatique…
Vous menez une recherche sur le lobby militaro-industriel américain qui cherche par des moyens discrets à peser sur les prises de décisions politiques, et l’on peut vous accuser de voir des complots partout ; vous enquêtez sur le fait de savoir qui a fait couler le Rainbow Warrior ou quel fut le rôle de la CIA dans la chute d’Allende au Chili et vous êtes censé être obsédé par les actions des services secrets qui comploteraient contre la démocratie ; vous suivez l’épistémologie de Gaston Bachelard selon laquelle il n’y a de « science que du caché » et vous êtes là encore atteint par ce qui finalement serait moins une théorie qu’une sorte de maladie. En réalité, « la théorie du complot » telle que la conçoivent quelques pseudo-savants et les journalistes qui les suivent n’existe que dans la tête de ceux qui la dénoncent. Tout et n’importe quoi peut se voir rangé sous cette dénomination et il en est de même de la pseudo-psychiatrie du « délire » étendue à des explications de toute nature. Au point que les pourfendeurs de cette version de la théorie du complot finissent par prêter leur propres élucubrations et leur propre imagination à ce qu’ils dénoncent, un peu à la manière de ces présidents de ligues de moralité qui conjurent et pourchassent leurs propres « perversions », à travers celles, souvent imaginaires, qu’ils ont tendance à voir un peu partout autour d’eux.
http://www.acrimed.org/article3298.html
« Effroyables imposteurs » sur Arte: Mieux vaut s’accrocher, en effet, pour ne pas tomber de son fauteuil lorsqu’on entend David Pujadas déclarer que le journalisme « souffre d’abord de conformisme et de mimétisme ». On retrouve cependant vite un discours plus familier lorsqu’il explicite ce qu’il veut dire par « conformisme » : « L’idée que par définition le faible a toujours raison contre le fort, le salarié contre l’entreprise, l’administré contre l’Etat, le pays pauvre contre le pays riche, la liberté individuelle contre la morale collective. »
Arlette Chabot, presque racinienne, supplie : « Méfiez-vous des théories du complot selon lesquelles la vérité, les vérités de l’information seraient sur la Toile tandis que les médias traditionnels vous cacheraient la vérité. C’est vrai : grâce à Internet, plus aucune information ne pourra être enterrée ou dissimulée. Mais je vous demande d’être prudents, car un jour vous apprendrez que vous avez été manipulés, trompés. Sur Internet, la traçabilité des images n’est pas garantie. »
http://blog.mondediplo.net/2010-02-10-Effroyables-imposteurs-sur-Arte-le-ro…

 le « Pandemigate »
Le Syndicat de la Médecine Générale se fait l’écho de ses adhérents pour dénoncer ce qui pourrait s’avérer être un des plus grands scandales sanitaires de ce début de 21e siècle : le « Pandemigate »
Le médecin et épidémiologiste Wolfgang Wodarg, ex membre du parti social-démocrate allemand et actuel eurodéputé et président de la commission pour la Santé du Conseil de l’Europe est d’avis que le déclenchement de l’alerte à la pandémie constitue « l’un des plus grands scandales médicaux du siècle ». Il a obtenu le lancement d’une enquête de cette instance sur le rôle des firmes pharmaceutiques dans la gestion de la grippe A par l’OMS et les Etats.
Le gouvernement français a dès lors commis une erreur stratégique en se fiant sans aucune retenue à ces propos alarmistes, malgré des opinions plus réservées de professionnels de renom comme les Pr Debré et Gentilini, malgré les données rassurantes sur cette épidémie de grippe en provenance des pays de l’hémisphère sud, notamment la Nouvelle Zélande et l’Australie

2010  
4 février : Néron jouait de la lyre pendant que Rome était en train de bruler
Sociologue, anthropologue et économiste discipline, Paul Jorion a enseigné dans les universités de Bruxelles, Cambridge, Paris VIII et en Californie. Le grand public le connaît surtout pour avoir été l’un des premiers à prédire la crise, en annonçant dès 2006 la crise des subprimes. Deux ouvrages sortis ces dernières semaines portent sa signature, tout d’abord « Comment la Vérité et la Réalité furent inventées » (Gallimard) mais aussi « l’Argent, mode d’emploi » (Fayard). Pour Paul Jorion, la volonté du gouvernement de réduire rapidement la dette publique doit être comprise comme la poursuite d’une politique néolibérale néfaste, celle là même qui, selonPaul Jorion, a conduit à la crise que nous connaissons. Invité à ce soir ou jamais écoutez ce que cet homme a à nous dire sur la crise monétaire dont on parle beaucoup en ce moment. "Au moment où Byzance était assiégée il y avait des discussions sur le sexe des anges et les gens qui participaient à ces discussions pensaient que c'était très important...à l'époque de François premier ou de Louis XIV il n'y avait des déficitsqu'au moment où il y avait des guerres....Néron jouait de la lyre pendant que Rome était en train de bruler, cette diversion sur la dette maintenant, on sait à quoi ça va servir, le programme libéral on ne peut plus le vendre au public, on ne peut plus vendre la dérégulation, ça ne passera plus, on ne peut plus vendre les privatisations alors on va toucher au bouclier social."
http://www.pauljorion.com/blog/?p=7689
Quelques semaines plus tard c'est le début de la crise Grecque et le début de la rigueur budgétaire partout en Europe, les gouvernements européens attaquent effectivement le bouclier social

2010  
La crise monétaire ou Crise Grecque.
après la crise du crédit de septembre 2008 (subprimes) et la crise économique (récession généralisée) voici la crise monétaire, et on voit la dette s'envoler à cause de la crise. Le mythe de la dette liée aux acquis sociaux et à la fonction publique devrait s'effondrer mais non, les discours de ce type ont la vie dure! Malgré les 50000 suppressions de postes de fonctionnaires la dette explose à cause des spéculateurs et des banquiers qui ont causé la crise des subprimes. Alors que les états ont renfloué la finance, la finance fond sur eux et les faillites d'état menacent au sein même de la zone euro. Et bien sur la dette augmente aussi car les recettes fiscales diminuent. On nous dit qu'il est inadmissible de faire porter à nos enfants le poids d'une dette liée à nos acquis sociaux, il faut donc dérembourser les soins, reculer l'age de départ à la retraite, achever ce qu'il reste de lambeaux du service public, mais par contre il n'y a aucun problème à faire porter à nos enfants le poids d'une dette causée par la crise des subprimes et par les cadeaux aux grands patrons du CAC 40 et pour financer les bonus records distribués en 2009 aux traders malgré la crise ! La dette pour le bien collectif c'est mauvais pour nos enfants, mais la dette pour le bien de la finance et les multinationales celle là elle est super bonne pour nos enfants. Par question de remttre en cause le poids excessif de la finance.
"Comment Sarko et Copé ont offert 20 milliards au CAC 40".
Malgré ce titre accrocheur, l'enquête, publiée par Marianne en novembre 2009 à propos de l'existence d'une super niche fiscale, n'a pas eu l'effet escompté. Découverte par le socialiste Didier Migaud, président de la commission des finances de l'Assemblée, cette exonération n’a pas fait l’objet d’une grande mobilisation au PS, à la différence du bouclier fiscal par exemple (voir aussi ici). Pourtant, les sommes sont incomparables : quand le bouclier fiscal coûte 600 millions d’euros en 2008, la super niche coûte 12,5 milliards la même année. Un véritable gouffre financier. Le principe de cette niche fiscale est assez simple : il s'agit "d'exonérer totalement d'impôt sur les sociétés (33,3%) les plus-values encaissées par les entreprises lorsqu'elles vendent leurs filiales ou d'autres participations (à la seule condition d'avoir détenu cette filiale ou cette participation pendant deux ans)". Trois ans après son entrée en vigueur, plus de 6 200 sociétés ont profité de cette niche fiscale, censée lutter contre les délocalisations. Parmi les heureux bénéficiaires, on trouve de grands groupes (Suez, Danone) mais aussi des fonds d'investissement, type fonds LBO, spécialisés dans le rachat et la revente de filiales.
Si l'information refait surface aujourd'hui, c'est grâce au socialiste Didier Migaud qui a suivi de près ce dossier. Fin 2009, il a demandé des éclaircissements au ministère de l'Economie à propos du coût de cette niche fiscale (plus de 22 milliards depuis 2007, alors que ce coût avait été évalué au moment de la création de cette niche à un milliard d'euros par an). Les réponses de Bercy, Migaud les a publiées sur sa page Facebook lundi 8 février. Effet garanti : l'information a aussitôt été reprise sur plusieurs blogs, ceux du Monde et de L'Express par exemple, et par Les Echos.
http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=2751
et http://www.marianne2.fr/Exclusif-comment-Sarko-et-Cope-ont-offert-20-millia…
La crise que traverse actuellement la zone euro en rappelle une autre, celle de son ancêtre, le système monétaire européen (SME), en 1992-1993. Le 6 janvier dernier, les analystes de Natixis faisaient d'ailleurs ce parallèle dans une note intitulée: "La crise économique a causé la rupture du système monétaire européen en 1992-1993, pourrait-elle briser la zone euro aujourd'hui?". Les similitudes... et les différences. On peut noter trois grandes similitudes. En premier, le rôle des fonds spéculatifs, très critiqués par les gouvernements, qui misaient à l'époque sur une baisse des devises nationales et aujourd'hui sur celle des obligations grecques ou de l'euro. La crise de 1992-1993 avait d'ailleurs révélé au grand public le financier américain Georges Soros: surnommé "l'homme qui brisa la Banque d'Angleterre", il aurait engrangé 1 milliard de dollars lors des attaques sur la livre. Deuxième similitude, les divisions politiques qui attisent cette spéculation: en 1992-1993, c'étaient les tensions franco-allemandes ou les appels de certains politiques français (comme Philippe Séguin) à une dévaluation du franc; en 2010, cela a notamment été les réticences allemandes à aider la Grèce. Troisième similitude: ces crises ont révèlé les "maillons faibles" de certains pays du SME ou de la zone euro (ceux que l'on appelle les PIGS aujourd'hui: Portugal, Irlande, Grèce, Espagne). Une différence majeure, en revanche: les crises de 1992-1993 s'étaient dénouées par la sortie de plusieurs pays du SME, alors qu'une sortie de la zone euro n'est pas envisagée en 2010. Les analyses de Natixis estiment en effet qu'elle ne ferait qu'affaiblir les pays qui s'y résoudraient.
http://www.challenges.fr/actualites/monde/20100211.CHA1330/une_crise_qui_ra…
La secousse qui ébranle la zone euro révèle que les élites dirigeantes n’ont toujours rien appris de la crise globale qui frappe la planète.
Tout d’abord parce que les marchés financiers ont gardé intact leur formidable pouvoir de nuisance. Les pays membres de l’Union européenne les plus fragilisés par la crise mondiale payent un tribut exorbitant aux spéculateurs. Ainsi, la Grèce, l’Espagne, le Portugal, notamment, désignés par les marchés financiers comme les maillons faibles de la zone euro, sont attaqués de toutes parts. Les fonds d’investissement imposent à ces pays des taux d’intérêt deux fois plus élevés qu’à l’Allemagne ou la France pour financer leurs déficits. Déficits eux-mêmes largement provoqués par la récession due à la crise financière.
La boucle est bouclée : les spéculateurs font leurs profits avec les conséquences de la crise qu’ils ont provoquée. La sortie de crise, annoncée bruyamment tous les jours, est encore loin. Les dégâts sociaux provoqués par la finance ne font que s’aggraver. La rue commence à s'agiter en Grèce à cause du spectre de la faillite et en France dans l'éducation.

2010  
sauvetage des banques bilan définitif de l'OCDE : 1 676 dollars par être humain.
C’était il y a un peu plus d’un an : les gouvernements secouraient les banques aux frais du contribuable. Mission accomplie.
Mais à quel prix ? L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) évalue à 11 400 milliards de dollars les sommes mobilisées par ce sauvetage. Soit 1 676 dollars par être humain...
http://www.monde-diplomatique.fr/2010/02/LORDON/18789
Qu’y a-t-il de commun entre le coup d’Etat de Pinochet au Chili en 1973, le massacre de la place Tiananmen en 1989, les attentats du 11 septembre, la guerre en Irak, le tsunami , le cyclone Katrina, la crise financière aujourd’hui ? Pour Naomi Klein ( auteur de La stratégie du choc : la montée d’un capitalisme du désastre ), tous ces moments de notre histoire récente sont liés à l’avènement d’un « capitalisme du désastre » qui met sciemment à contribution crises et désastres pour substituer la loi du marché et la barbarie de la spéculation aux valeurs démocratiques auxquelles les sociétés aspirent...
The Shock doctrine: http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1518

2010  
11 février 2010 Une artiste chinoise censurée par les Beaux-Arts de Paris.
Quatre mots qui dérangent : travailler, gagner, plus, moins. L'installation de l'artiste chinoise Ko Siu Lan, dont le vernissage était programmé vendredi, a été démontée quelques heures après leur affichage sur la façade de l'École des beaux-arts, quai Malaquais. « Censure politique », dénonce l'artiste.

2010  
La trahison des "élites"?
on peut consulter la conférence de François ASSELINEAU qui analyse l'histoire de France à travers cette question de la trahison des élites:
http://u-p-r.fr/?page_id=785
il remarque la proximité de la symbolique utilisée chaque fois que les élites ont trahi la nation, symbolique qu'on retrouve sur la photo officielle du président Sarkozy  

Todd : sarkozysme et les nationaux-républicains (Mediapart)   

2010  
petit boormark de désintox sur les retraites : Nous ne paierons pas leur crise
"Avec la contre-information délivrée ici, rigolote sur la forme mais sérieuse sur le fond, pas bête mais accessible, combative mais pas sectaire, on peut entamer le travail de conviction dans notre famille, parmi nos amis, nos cousins, nos collègues. Comme quoi, tout simplement, des marges de manœuvre existent. Et une fois échangé ce document, peut-être entamerez-vous une discussion – qui vous mènera ensemble dans les manifs." faites passer le petit kit du « hold-up tranquille » proposé par l'équipe de Fakir http://www.fakirpresse.info/articles/336/partage-de-la-valeur-ajoutee-le-ho…
En 1944, « les destructions couvrent tout notre sol, rappelle le Général de Gaulle dans ses Mémoires. Il manque des logements pour six millions de Français. Et que dire des gares écroulées, des voies coupées, des ponts sautés, des canaux obstrués, des ports bouleversés ? Quant aux terres, un million d’hectares sont hors d’état de produire, retournés par les explosions, truffés de mines, creusés de retranchements. Partout, on manque d’outils, d’engrais, de plants, de bonnes semences. Le cheptel est réduit de moitié. Nos finances sont écrasées d’une dette publique colossale, nos budgets condamnés pour longtemps à supporter les dépenses énormes de la reconstruction. » Et c’est sur ce champ de ruines qu’ils instaurent la Sécurité sociale ! Et les retraites ! Et le service public ! A ces fous à lier, on enverrait la camisole ! Vite, une piqûre !
http://www.fakirpresse.info/articles/352/la-revanche-des-collabos.html
En 2009, les exonérations fiscales ont coûté près de 75 milliards d'euros à l’Etat, alors que l'Impôt sur le revenu ne rapportait "que" 51 milliards.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/04/09/l-epais-maquis-des-niche…

capturé sur alternatives économiques  
la crise du crédit, suivie de la crise financière, puis de la crise économique a fait disparaitre les emplois par centaines de milliers, les états ont distribué des milliards à la finance, maintenant les recettes pour la sécu ou pour les retraites ont fondu à cause du chomage et nous allons encore devoir payer en travaillant plus longtemps:
http://www.france.attac.org/spip.php?action=acceder_document&arg=7868&a…
http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/crise-de-l-euro-crises-sociale… Woerth qui noie grossièrement le poisson face à Paul Jorion: http://www.pauljorion.com/blog/?p=8189
Jorion avait déjà prophétisé la crise des subprimes: http://www.dailymotion.com/video/xcaj6t_jorion-a-t-il-prédit-la-crise_news
Retraites : l¹autre scénario Par Jean-Marie Harribey, membre du Conseil scientifique d'Attac et Willy Pelletier de la Fondation Copernic
http://www.liberation.fr/societe/0101630251-retraites-l-autre-scenario
« Il faut faire cotiser les profits » Par Pierre Khalfa, membre de la Fondation Copernic et du Conseil scientifique d¹Attac
http://www.politis.fr/Il-faut-faire-cotiser-les-profits,10192.html filoche: http://www.filoche.net/2010/01/24/fin-de-la-retraite-a-60-ans-ou-mobilisati…
filoche 2: http://www.filoche.net/2010/01/19/vive-la-retraite-a-60-ans-a-taux-plein-et…
filoche 3: http://www.filoche.net/2010/01/18/35-h-hebdo-60-ans-a-taux-plein-smic-a-160…

Lordon: et si on fermait la bourse ? http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=1871
Fitch Ratings: In Le Monde du 19 mars 2010 : « La France perdra toute influence si elle perd sa note AAA… C’est pour cela que la réforme des retraites sera de grande ampleur », assure un proche de M. Sarkozy. Incroyable, tout dépendrait, nous font-ils croire, d’une agence de notation, l’un de ces repaires de charlatans qui ont si « bien noté » les banques jusqu’à ce qu’elles s’écroulent sous les subprimes en 2008.
http://www.filoche.net/2010/03/25/fitch-ratings/

Vive les peuples grecs et islandais ! A bas les spéculateurs ! http://www.filoche.net/2010/03/10/vive-les-peuples-grecs-et-islandais/

La face cachée des banques : http://www.speculand.com/La-face-cachee-des-banques
Les personnes interrogées se déclarent hostiles au recul de l’âge de la retraite au-delà de 60 ans (67%), ainsi qu’à un allongement de la durée de cotisation (62%). Elles sont également largement opposées (74%) à une augmentation des cotisations sociales : http://www.liberation.fr/economie/0101628346-deux-francais-sur-trois-contre…

Continuons de fourbir nos arguments pour contrer la propagande libérale selon laquelle le financement des retraites imposerait de travailler plus pour gagner moins. Pour dénoncer avec force cette imposture et définir la vraie alternative, convoquons trois pointures : Martine Bulard et Guillaume Duval, rédacteurs en chef adjoints respectivement du Monde diplomatique et d’Alternatives économiques, et Jean-François Couvrat, auteur de l’indispensable blog Déchiffrages.
http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1352

Pour sauver les retraites, 400 personnalités appellent à taxer les revenus financiers Les mesures envisagées par le gouvernement pour financer les retraites « condamneraient à la pauvreté la plupart des futurs retraités, surtout les femmes et tous ceux et celles qui ont connu et connaîtront des périodes de chômage et de précarité importantes ». Et ce, dans un contexte où, depuis quinze ans, la succession des réformes du système de retraite a « déjà fait baisser le niveau des pensions d’environ 20 % ». Ce réquisitoire est dressé par près de 400 universitaires, économistes, sociologues ou philosophes, de Philippe Corcuff à Henri Sterdyniak (Observatoire français des conjonctures économiques).
http://www.bastamag.net/article972.html

Le gouvernement français s’apprête à engager une nouvelle réforme qui risque de porter un coup fatal au système de retraite par répartition en jurant une fois de plus que c’est pour le sauver. Le bilan des réformes menées depuis 1993 est déjà catastrophique car toutes les dispositions prises (calcul sur les 25 meilleures années, indexation sur les prix et non plus sur les salaires des actifs, allongement de la durée de cotisation sous peine de décote…) ont déjà fait baisser le niveau des pensions d’environ 20 %. Elles ont aggravé les inégalités déjà fortes entre les pensions des hommes et des femmes. Le Conseil d’orientation des retraites (COR) prévoit que le taux de remplacement moyen – niveau de la retraite par rapport au salaire, passerait de 72 % en 2007 à 59 % en 2050. Cette dégradation continuera donc de frapper les actuels retraités et touchera également les générations suivantes.
http://blog.exigences-citoyennes-retraites.net/?p=1#more-1

Avec une croissance de 1 % par an, le PIB serait multiplié par 1,5 en 40 ans et passerait de 1 950 milliards d’euros aujourd’hui à plus de 2 900 milliards d’euros en 2050. Ce qui, quand on y réfléchit, ne serait déjà pas si mal. Car avec un PIB qui augmenterait de 950 milliards d’euros (constants, une fois neutralisée l’inflation), il serait encore possible de financer les 115 milliards d’euros de besoins de financement prévus par le COR, tout en augmentant les salaires directs, en finançant l’assurance-maladie, les investissements publics et les investissements productifs des entreprises privées … « le COR prévoit un PIB de 3 900 milliards d’euros en 2040, le double du PIB d’aujourd’hui »
http://www.filoche.net/2010/04/23/le-cor-prevoit-un-pib-de-3-900-milliards-…
Le gouvernement a commencé sa propagande sur la réforme des retraites qui nous coûte une fois de plus quelques millions d'euros
http://eco.rue89.com/2010/04/16/combien-coutent-les-campagnes-de-pub-du-gou…

Connaissez-vous Guillaume Sarkozy ? C'est un des frères de Nicolas. C'est aussi le DG d'un groupe d'assurance. Il y a quelques années, Guillaume dirigeait une entreprise de textile. Mais il s'est reconverti dans l'assurance santé et l'assurance retraite. C'est plus rentable. D'autant que Guillaume a des projets pour développer son affaire et il connaît quelqu'un, au sommet de l'Etat, qui veut l'aider à réaliser ses projets.
http://www.rue89.com/2010/03/03/retraites-la-reforme-revee-de-nicolas-et-gu…

2010  
Les patrons des hedge-funds empochent 25 milliards de dollars en 2009 La rémunération individuelle des sept premiers dépasse le milliard de dollars et le dernier de la liste a perçu 350 millions de dollars.
Le gratin des patrons des fonds spéculatifs (hedge-funds) a touché plus de 25 milliards de dollars en 2009, un record, en pariant sur le redressement de la finance mondiale, dans un contexte de récession continue pour l’économie réelle.
L’année 2009 a été la meilleure de toutes Les fonds spéculatifs ont ainsi massivement acheté les actions bradées et les dettes des institutions financières, fragilisées par la crise des crédits immobiliers à risque (subprime) ayant entraîné la faillite de la prestigieuse banque d’affaires américaine Lehman Brothers en septembre 2008. L’élite de la finance avait notamment misé sur le fait que les gouvernements ne laisseraient pas s’effondrer les banques, dont le rôle est important pour le fonctionnement de l’économie. «Quand tout le monde s’interrogeait sur la survie des banques ou parlait de leur nationalisation, il fallait oser. Ils en recueillent les fruits aujourd’hui», souligne un gérant d’un fonds spéculatif basé à Paris, ayant requis l’anonymat. Après une année 2008 noire, les Bourses mondiales ont connu en 2009 un rebond spectaculaire. Le Dow Jones, l’indice vedette de la Bourse de New York, a par exemple gagné près de 19%.
Porté aux nues il y a deux ans pour avoir été l’un des rares traders à avoir misé sur la débâcle de l’immobilier, l’Américain John Paulson ( ça vous dit rien ce nom? voir le plan Paulson ) n’a touché que 2,4 milliards de dollars en 2009, contre 3,7 milliards à l’époque. Il est devancé par ses compatriotes George Soros (Condamné pour délit d'initié dans l'affaire de la Société générale ) , deuxième avec 3,3 milliards de dollars et James Simmons, avec 2,5 milliards de dollars.
http://www.liberation.fr/economie/0101628184-les-patrons-des-hedge-funds-em…
que sont les hedge funds et les fonds d'investissement, les LBO etc ? Comment les empêcher de détruire les emplois ?:
un cours de 15 minutes en vidéo : http://www.france.attac.org/spip.php?article8351

2010  

Mardi 20 avril à22 heures, une explosion embrase la plate-forme pétrolière Deep Water Horizon, située à 70 km au large de la Nouvelle-Orléans. Quelques heures plus tard, une nappe de 1,6 sur 8 km, considérée comme "importante" par les garde-côtes américains, s'échappe de la plate-forme.
quelques jours plus tard on parle de la plus grosse marée noire de l'histoire   
  

2010  
27 avril Fabrice Tourre, le "frenchie de Goldman Sachs",
"allait jusqu'à vendre des actifs toxiques à des veuves et des orphelins", rappellent horrifiées les radios du matin. Il s'est autoproclamé "Fabulous Fab". Fabrice Tourre, jeune trader français, est au cœur de l'enquête sur de possibles fraudes de Goldman Sachs. A l'époque des faits, en 2007, Fabrice Tourre travaille chez Goldman Sachs à New York où il est chargé de concevoir un produit financier comportant des valeurs immobilières. Son nom : Abacus. Ce produit financier risqué a été vendu à des investisseurs, dont de nombreuses banques, pour plus de 8 milliards d'euros. Des milliards partis en fumée avec la crise des subprimes, sauf pour un gros investisseur, qui, lui, a gagné un milliard de dollars.
Fabrice Tourre explique dans un mail "être au milieu de toutes ces opérations complexes, exotiques, à haut effet de levier qu'il a créées sans forcément comprendre toutes les implications de ces monstruosités". La correspondance du trader montre qu'il n'était pas le seul à Goldman Sachs à être au fait de la chute annoncée du marché des subprimes. Tourre a agi au su et au vu de sa direction et a fait gagner de l'argent à son entreprise aux dépens de ses clients, selon la SEC.
La SEC estime que début 2007, alors que le marché immobilier américain commençait à vaciller, Goldman Sachs a créé et vendu un CDO lié à des prêts hypothécaires à risque, sans divulguer aux investisseurs ACA Management LLC et IKB Deutsche Industriebank le fait que le "hedge fund" Paulson & Co eut aidé à la composition du CDO et pris un pari contre le véhicule, désormais célèbre "Abacus 2007-AC1". Goldman Sachs pourrait avoir gagné 3,7 Milliards de Dollars en 2007 en prenant des paris contre des titres hypothécaires à risques, dont certains créés par la banque elle-même, selon Carl Levin, démocrate du Michigan qui dirige le comité d'enquêtes. Levin a publié des e-mails et autres documents montrant que "Goldman a à plusieurs reprises mis son propre intérêt et ses bénéfices avant ceux de ses clients".
http://www.boursier.com/vals/all/fabulous-fab-n-a-pas-cherche-a-tromper-les…
Outre le fait d'avoir mis sur pied, des produits financiers dont il ne connaissait pas l'entière portée (analyse Bloomberg), ce garçon qui a touché, attention attachez votre ceinture, restez bien assis, soixante huit millions de dollars de bonus en 2009 à son départ de Goldman Sachs, pour bons et loyaux services.... s'est remis au travail, à Londres, toujours dans la finance.
Après les bonus extravagants, le scandale du fast trading, les techniques financières visant à camoufler la dette grecque, c’est maintenant pour son rôle dans le scandale des Collateralized Debt Obligations (CDOs), en fait les subprimes, que Goldman Sachs est une fois de plus montrée du doigt.
http://www.marianne2.fr/Goldman-Sachs,-l-autre-volcan-qu-on-n-a-pas-vu-veni…
remonter au 22 janvier 2010 pour voir Les profits et les bonus de la banque d'affaire américaine Goldman Sachs après la crise des subprimes

2010  
les agences de notation et la généralisation de la spéculation sur la dette des états qui annoncent la généralisation des attaques contre les acquis sociaux.
Fitch Ratings: In Le Monde du 19 mars 2010 : « La France perdra toute influence si elle perd sa note AAA… C’est pour cela que la réforme des retraites sera de grande ampleur », assure un proche de M. Sarkozy. Incroyable, tout dépendrait, nous font-ils croire, d’une agence de notation, l’un de ces repaires de charlatans qui ont si « bien noté » les banques jusqu’à ce qu’elles s’écroulent sous les subprimes en 2008.
http://www.filoche.net/2010/03/25/fitch-ratings/
A la suite de la Grèce, la note de la dette à long terme du Portugal a été abaissée de deux crans par l'agence Standard & Poor's, le 27 avril, accompagnée d'une perspective négative. e leader du principal parti d’opposition, de centre droit, Pedro Passos Coelho, et le Premier ministre, José Socrates, doivent se réunir en urgence ce mercredi 28 avril pour discuter de l'attitude à adopter face à cette "attaque" des marchés financiers, comme l’a qualifiée le ministre des Finances, Fernando Teixeira dos Santos. Cette note révèle les craintes qu’inspire la situation budgétaire du pays et le risque de contagion de la crise grecque dans la zone euro. Le quotidien s’en alarme, comparant le niveau du Portugal à celui de la Grèce au moment où elle a demandé de l’aide.
http://www.courrierinternational.com/breve/2010/04/28/apres-la-grece-le-por…
L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's (S&P) a abaissé d'un cran la note de la dette à long terme de l'Espagne, de "AA+" à "AA", selon un communiqué publié mercredi 28 avril
http://www.lemonde.fr/economie/article/2010/04/28/l-agence-standard-and-poo…
logiquement devraient suivre, l'Irlande, puis l'Italie et ensuite la France.
http://www.boursier.com/vals/ALL/economie-les-agences-de-notation-en-questi…
"Les marchés spéculent à nouveau en pariant sur une faillite de la Grèce" dénonce Eleftherotypia : "Résultat, les cours de la bourse s’affolent. Le taux d’emprunt obligataire du pays à dépassé les 7% le 8 avril, alors que l’Allemagne emprunte à 3%. La plupart des bourses européennes ont clôturé en baisse et les prévisions ne sont pas rassurantes. Seules les déclarations rassurantes de Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne, ont permis d’éviter le pire". Pour le quotidien grec il s’est agi d’un "jeudi noir", qui "risque de se prolonger", car "les spéculateurs 'jouent’ en effet sur la dette grecque, en lançant des rumeurs sur le manque de structure du plan d’aide européen à la Grèce" approuvé fin mars par les membres de la zone euro.
http://www.courrierinternational.com/chronique/2010/04/09/les-speculateurs-…

2010
16 juin : le début du Woerthgate  
ce dossier tentaculaire aura tout de même accouché en un temps record d'un débat public d'une rare intensité sur quelques parts d'ombre de notre République:
Les conflits d'intérêts d'un ministre phare du gouvernement (Eric Woerth) ;
Le financement de la campagne électorale d'un futur président (Nicolas Sarkozy) ;
La fraude fiscale de l'héritière L'Oréal pourtant choyée par le fisc (Liliane Bettencourt) ;
Les liens incestueux entre un magistrat et le pouvoir sur lequel il est censé investiguer (Philippe Courroye) ;
Sans oublier, bien sûr, la chronique judiciaire d'un déchirement familial entre une mère (Liliane Bettencourt), sa fille (Françoise) et un artiste dorloté jusqu'au milliard d'euros par la première (François-Marie Banier).  
Cette date marque également le début de la République Oligarchique du Sarkozistan  
  

2010  
25 juin : Val détruit France inter : il vire les humoristes de la matinale et supprime une foule d'émissions dont la très appréciable "Et pourtant elle tourne"
Pétitions, protestations sont au rendez-vous !  
  

2010  
« 13 ans en taule, 16 ans pas responsable, 25 ans au chômage, 70 ans mort au taf »
Au programme et sans aucune exagération hélas : ados traumatisés, prises massives d'empreintes génétiques, Infiltrations, faux casseurs, souricières, violences policières, arrestations et prisonniers politiques.
  
un nouveau chapitre, hélas, pour la chronologie liberticide  

2010  
Pour ceux qui se demandent encore pour qui roulent les ténors médiatiques.
Le dîner du Siècle réunit chaque dernier mercredi du mois le gratin politico-médiatico-industriel à l’hôtel Crillon, à Paris. Un rendez-vous d’ordinaire discret. Mais pour une fois, assistez à l’entrée des VIP et à la liste des journalistes qui roulent pour les riches:
http://www.bakchich.info/Le-diner-du-Siecle-avec-Dati-Chain,12265.html
http://www.leparisien.fr/politique/dans-les-petits-secrets-des-puissants-du…
http://www.leparisien.fr/politique/rien-ne-doit-sortir-de-nos-discussions-2…
http://www.leparisien.fr/politique/cinq-questions-sur-un-cercle-d-influence…
médias collabos: les grévistes commencent à les dénoncer: http://rebellyon.info/La-desinformation-ne-passe-pas.html?var_zapl=non
Transparency international, Faq, question 1 : « Corruption is operationally defined as the abuse of entrusted power for private gain », ce que la page wikipedia francophone traduit par : « la corruption consiste en l’abus d'un pouvoir reçu en délégation à des fins privées ».
Tout conflit d'intérêts qui n'est pas clarifié est source de corruption, ne serait-ce que parce qu'il incite la personne ou l'organisation qui en est le lieu (tout conflit prend lieu quelque part) à pervertir sa mission d'intérêt public en agissant dans le sens d'un intérêt privé.
On est ici entièrement dans le champ de la corruption. Il est remarquable qu'aucun journaliste des media dominants ne se penche jamais, même un tout petit peu, sur les situations de conflits d'intérêts qui ont explosé en nombre et en gravité dans la politique française de cette décennie. Il faut aller sur Internet pour découvrir des équipes indépendantes faire ce travail pourtant salutaire, qui est ensuite repris, avec un temps de retard souvent impressionnant, par la presse papier (les chaînes TV sont hors-jeu d'entrée, elles ne font jamais rien) ; les exemples sont innombrables, et l'implication de journaux traditionnels dans l'affaire Woerth est un contre-exemple rarissime. Bien entendu, le gouvernement tape et crache sur les journaux en ligne, qualifiés de presse « poubelle ». Ceci est dans l'ordre des choses. Gloire aux journalistes et aux juges qui s'échinent à faire ce pourquoi ils ont fait des études. Leurs langues ne sentent certes pas la crotte.
article du jeudi 28 octobre 2010 sur le blog : http://alabergerie.blogspot.com/
Le producteur du film de Pierre Carles qui fout un joyeux bordel chez Morandini:
http://www.agoravox.tv/actualites/medias/article/morandini-traite-de-pitre-infeode-28164

2010  
Résister
"Colère, indignation, révolte, depuis le mois de Septembre, des anciens résistants refusent le «diplôme d'honneur aux combattants de la deuxième guerre» que le ministère de la défense veut leur remettre. Ils dénoncent une opération démagogique, un enfumage de l'Elysée, une instrumentalisation de la mémoire, ils dénoncent l'inutilité de ses fausses distinctions. M. René Heitz, M. Charles Paperon, M. Pierre Moriau ont été des résistants de la seconde guerre mondiale. Aujourd'hui ce sont de vieux messieurs de plus de 80 ans et ils n'ont rien perdu de leur indignation et de leur conviction. C'est en toute conscience, qu'ils ont décidé de ne pas accepter cet hommage d'un gouvernement qui chaque jour démantèle un par un les acquis de la résistance. Fidèles à ce qu'ils ont été, à ce qu'ils sont, à ce qu'ils ont combattu et défendu, Réné, Charles et Pierre sont des résistant d'hier, des résistants d'aujourd'hui."
émission de Zoé Varier sur France Inter, vendredi soir (29 octobre) : Le lien vers le mp3 à télécharger :
feed://radiofrance-podcast.net/podcast09/rss_18633.xml Chansons de résistance

 
Vendredi 29 octobre 2010 : Ouf la retraite par répartition est sauvée !!! Merci aux sénateurs !!!Ils ont démontré que les grévistes qui parlaient de capitalisation étaient des abrutis !  
La réforme des retraites a été adoptée de nuit au Sénat. Poussée en urgence par le gouvernement, elle dissimule une poignée d’amendements qui n’auront été débattus que quelques minutes au Palais du Luxembourg et pas même évoqués à l’Assemblée nationale, où les débats n’ont jamais atteint l’article 32 sur lesquels ils portaient. Et pourtant, ces quatre amendements consacrent la nouvelle place de la retraite par capitalisation dans le système français d’assurance vieillesse. En un vote, la porte a été entrouverte aux banques, assurances et instituts de prévoyance pour se servir dans les 7,983 milliards d’euros de participation distribués en France.
http://ownipolitics.com/2010/10/29/les-nouveaux-fonds-de-pension-la-face-ca…   

 
Cette fois, on ne plaisante plus. On aimerait bien, mais on ne peut plus. Disons les choses très simplement : il y aura un avant et un après les cambriolages d'ordinateurs de Mediapart, du Monde, et du Point.  

Quand MAM ne sait pas, ne voit pas, n'entend pas...  

2010  
TOUJOURS PLUS FORT !!! MEME LA DCRI LACHE SARKOZY  
3 novembre 2010 : Selon "Le Canard enchaîné", Sarkozy supervise l'espionnage de journalistes   
Citant des sources anonymes au sein de la Division centrale du renseignement intérieur (DCRI), l'hebdomadaire satirique explique que "depuis le début de l'année, au moins, dès qu'un journaliste se livre à une enquête gênante pour lui ou pour les siens, Sarkozy demande à Bernard Squarcini, [patron du renseignement français] de s'intéresser à cet effronté. En clair, de le mettre sous surveillance, de recenser ses relations et, surtout, ses informateurs." Selon le journal, la DCRI a même mis en place un groupe spécial chargé de traquer les sources de certains journalistes. La méthode, explique Le Canard enchaîné, passe d'abord par la consultation des factures téléphoniques détaillées des journalistes pour identifier leurs sources. "Les opérateurs sont d'une grande complicité avec nous", assure une source au sein de la DCRI.
http://www.lemonde.fr/politique/article/2010/11/02/selon-le-canard-enchaine…   
Une note de Matignon confirme le voile se lève peu à peu sur le Karachigate  
 
 

 Autrefois, à moins d'avoir accès privilégié aux archives de l'INA ou d'être un collectionneur de professions de foi (papier) des candidats, il était difficile de retrouver avec exactitude les déclarations et engagements des candidats. Et même si l'opposition affirmait que les promesses n'étaient pas tenues, le candidat et sa majorité pouvaient hurler à la calomnie et aux "propos extraits de leur contexte". Oui, mais ça s'était avant l'arrivée de l'Internet et du Web. D'ailleurs en 2007, les deux derniers candidats en lice ne se sont pas privés de l'utiliser en publiant en ligne promesses et engagements électoraux. Revers de la médaille, le Web archive impitoyablement tout ce qu'on lui a confié ... et qu'on préférerait oublier !
Vous pensez bien que pour la campagne de 2012, les opposants à Nicolas Sarkozy vont fouiller la toile pour trouver la moindre déclaration ou la moindre promesse non tenue. C'est probablement pourquoi, après avoir supprimé le site http://www.sarkozy.fr (voir Copie d'écran sur Le Post ) sur lequel s'affichaient les engagements suivants repris plusieurs fois par Slovar
1. Mettre fin à l'impuissance publique
2. Une démocratie irréprochable
3. Vaincre le chômage
4. Réhabiliter le travail
5. Augmenter le pouvoir d'achat
6. L'Europe doit protéger dans la mondialisation
7. Répondre à l'urgence du développement durable
8. Permettre à tous les Français d'être propriétaires de leur logement
9. Transmettre les repères de l'autorité, du respect et du mérite
10. Une école qui garantit la réussite de tous les élèves
11. Mettre l'enseignement supérieur et la recherche au niveau des meilleurs mondiaux
12. Sortir les quartiers difficiles de l'engrenage de la violence et de la relégation
13. Maîtriser l'immigration
14. De grandes politiques de solidarité, fraternelles et responsables
15. Fiers d'être français
Et redirigé l'adresse vers la page Facebook de Nicolas Sarkozy. L'UMP vient de procéder de la même façon avec un des sites "cultes" des blogueurs de gauche : " L'Abécédaire des principales propositions de Nicolas Sarkozy". La redirection étant faite cette fois-ci vers le site officiel de l'UMP.
Pas grave, diront certains qui évoqueront : Le pouvoir d'achat et le travailler plus pour gagner plus. Certes, mais seront-ils en mesure de citer ce que proposait le candidat Sarkozy sur les thèmes suivants : " Agriculture - Aménagement du territoire - Culture - Défense - Dette - Ecologie - Economie - Education - Emploi - Energie - Enseignement supérieur - Entreprises - Environnement - Etat - Europe - Famille - Femmes - Fiscalité - Immigration - Industrie - Injustices - Institutions - Intégration - Internet - Jeunesse - Justice - Libertés - Logement - Mondialisation - Outre-Mer - Pouvoir d'achat - Recherche - Relations internationales - Retraites - Sécurité - Santé - Services publics - Société - Social - Solidarité - Sport" ?
http://www.marianne2.fr/SlovarMarianne/Presidentielle-de-2012-L-UMP-supprim…
heureusement grace à la fonction cache de google : nous avons pu récupérer ceci :
l'Abécédaire des propositions de Nicolas Sarkozy

à comparer avec ceci : la "pesée de l'âme" du Président de la République Française

2010  
Deux ans après la crise financière, les traders de Wall Street ont renoué avec les super profits.
Cette année, plus de 140 milliards de dollars de bonus doivent être distribués aux traders de Wall Street.
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9622

 La réalité est cruelle tout de même : officiellement on dit aujourd'hui 11 novembre 2010 que la répression des jeunes par le régime de VIchy a été impitoyable : 15 blessés 123 arrestations et certains ont été emprisonnés 2 mois. Quand on compare avec la répression des lycéens ces dernières semaines, Vichy, c'était des bisounours : jugez plutot en prenant le temps de lire cette page (n'oubliez pas d'actualiser elle s'est enrichie et continuera à s'enrichir) :
http://pythacli.chez-alice.fr/greve2010.htm

Un premier hommage a été rendu, mercredi, à Paris aux milliers de lycéens et étudiants parisiens qui manifestèrent le 11 novembre 1940 à l'Arc de triomphe pour protester contre l'occupation nazie. Devant le monument aux élèves et étudiants morts pour la France, dans le jardin du Luxembourg, le secrétaire d'État aux Anciens Combattants, Hubert Falco, et le président du Sénat, Gérard Larcher, ont rappelé les> conditions dans lesquelles "3.000 ou 5.000" jeunes gens bravèrent ce jour-là l'interdiction de manifester du gouvernement de Vichy.
Quelques mois après le début de l'occupation allemande, plusieurs milliers de lycéens et étudiants s'étaient rassemblés sur les Champs-Élysées et à l'Arc de triomphe en chantant la Marseillaise ou criant "Vive de Gaulle". "La répression de la manifestation du 11 novembre 1940 fut impitoyable. On dénombra 15 blessés, un millier d'interpellations, 123 arrestations. Certains furent incarcérés jusqu'en décembre à la prison de la Santé ou à celle du Cherche-Midi", a souligné Hubert Falco, en présence d'une centaine de lycéens.
Le 70e anniversaire de la manifestation des lycéens et étudiants parisiens est l'un des temps forts des célébrations cette année de> l'armistice du 11 novembre 1918. Le président Nicolas Sarkozy doit dévoiler, jeudi, à l'Arc de triomphe une plaque en hommage à ces jeunes dont l'action est considérée comme l'un des premiers actes de résistance de la Seconde Guerre mondiale.

2010  
15 novembre : Un nouveau gouvernement révolutionnaire

 "Le tiers des experts scientifiques qui ont recommandé le vaccin anti-H1N1 au gouvernement étaient liés à GSK, la firme qui a bénéficié du contrat (...)
12,6 millions de doses de Pandemrix, le vaccin contre la grippe H1N1 mis au point par GSK. Un marché de 110 millions d’euros (...) Il apparaît que sur 15 experts, cinq – dont le président du Commissariat Influenza, Marc Van Ranst – présentaient des conflits d’intérêts avec GSK. Certains ont été rémunérés en tant que consultants par la firme, d’autres ont touché des fonds pour financer leurs recherches."
http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=9707
http://www.lesoir.be/actualite/sciences/2010-11-20/des-experts-belges-lies-…

 


voir également : "De la servitude moderne" : http://www.delaservitudemoderne.org/video.html
  

 28 novembre : encore 85 milliards offerts aux banques !
Encore un mauvais dimanche pour les Ministres des finances européens. Ballotés au gré des humeurs des marchés financiers, ils ont bricolé le 28 novembre avec le FMI un nouveau plan de sauvetage des banques, rebaptisé « plan d’aide à l’Irlande ». Le plan de 85 milliards d’euros mis en place par l’Union européenne et le FMI vise officiellement à sauver de la faillite les banques irlandaises. Il s’agit en fait d’un nouveau geste désespéré pour repousser le moment de vérité. A la différence toutefois des épisodes précédents, il ne se trouve plus guère « d’experts » pour proclamer que cette fois-ci la crise est jugulée. Son aggravation est au contraire inéluctable, tant que les marchés financiers n'auront pas été désarmés. La logique du plan annoncé est transparente: les créanciers des banques irlandaises - banques et fonds d’investissements européens et internationaux - ne veulent pas perdre un centime d’euro. Les autorités irlandaises nationalisent leurs banques pour pouvoir rembourser toutes les dettes et rassurer les milieux financiers. Dans l’espoir affiché de reprivatiser ultérieurement, quand l’orage sera passé.
http://www.france.attac.org/spip.php?article11955
 
 29 novembre : Les étudiants de Cambridge occupent une grande salle: http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-cambridgeshire-11866419
Des manifestants crient leur colère devant une mairie, la police en arrête 4 : http://www.bbc.co.uk/news/uk-england-london-11870742
C'est la suite de la mobilisation commencée le 10 novembre à Londres
En Irlande les étudiants sont également mobilisés.

 Samedi 4 décembre le socialiste Zapatero brise la grève en décrétant l'état d'urgence militaire
En contestation de la décision du gouvernement Espagnol de privatisatiser deux aéroports (Madrid et El Prat - Barcelona-), les contrôleurs aériens ont entamé, hier, un mouvement de grève général national. Cette grève tombe au plus mauvais moment, durant "le pont de la Inmaculada" et paralyse plus de 600 000 voyageurs dans les aéroports, y compris des Canaries et Baléares. En réponse, ce midi, le gouverment a décrété l'état d'urgence militaire pour débloquer la situation et obliger les contrôleurs à reprendre leur poste de travail.
Ce décet est qualifié d'historique car c'est la première utilisation des forces armées depuis 35 ans de démocratie Espagnole.
Tous les fonctionnaires sont donc réquisitionnés aux ordres des autorités gouvernementales et toute désobéisance est sanctionnée par des arrestations et peines d'mprisonnement pouvant aller jusqu'à 10 années. Actuellement, l'espace aérien Espagnol est fermé à tout trafic jusqu'à au moins 19h ce soir.
http://www.lepost.fr/article/2010/12/04/2328636_espagne-etat-d-urgence-decr…
 
  
Le 3° millénaire
futur  
Un peu d'anticipation

 La mondialisation ultra libérale se maintient? ou au contraire la recession et le déclin économique guettent les pays développés? La Chine domine le Monde?
« Oil, smoke & mirrors (Du pétrole et des écrans de fumées) donne une sérieuse analyse de la perception de notre monde présent et à venir.
[flash width=400 height=326 loop=false flashvars=]http://video.google.com/googleplayer.swf?docid=-6305684796532777868&hl=fr&fs=true[/flash]
  
Internet (Matérialisation de la vision de Ted Nelson): Utilisation généralisée évolution au moins aussi importante que l'imprimerie?

 La première révolution indistrielle est à bout de souffle: ressources naturelles épuisées, planète en danger, ploblèmes de santé publique liés à la pollution par les Gaz à effets de serre, à la pollution chimique, le nucléaire etc....Mais quels seront les effets de la deuxième révolution industrielle, c'est à dire l'avènement de l'électronique et des nanotechnologies?
Des études à partir de cultures cellulaires ont montré que les nanoparticules sont facilement absorbées par les cellules et peuvent, suivant leur composition chimique, avoir des effets nocifs sur ces cellules. En outre, des études épidémiologiques sur la pollution atmosphérique ont permis d’observer un lien de causalité entre la concentration de poussière fine et l’incidence des symptômes cardio-vasculaires. On ne sait pas encore quels sont les facteurs déterminant l’apparition de ces effets ni s’ils peuvent aussi survenir dans le cas d'une pollution par nanoparticules synthétiques.
On a pu mettre en évidence, en exposant des rats à des concentrations très élevées de nanoparticules de carbone, que celles-ci pouvaient être transportées jusqu’au cerveau via les nerfs olfactifs. Des études poussées sont aussi menées sur l’absorption possible de nanoparticules par la peau ; à ce jour, les connaissances acquises dans ce domaine permettent à priori d’exclure toute absorption par une peau saine. D’autres travaux ont montré que les nanoparticules de polystyrène et d'oxyde de titane pouvaient passer dans le tube digestif et, de là, gagner le foie.
Problèmes éthiques : la traçabilité, biodégradabilité inconnue, question des éventuelles « propriétés nouvelles » de la matière manipulée à l’échelle du nanomètre, Un pourcentage infime du budget « Recherche et Développement » est consacré aux recherches sur les risques éventuels pour la santé, 0,4% seulement des dépenses au niveau mondial ont été consacrées jusqu'en 2009 à la recherche sur les risques, La course aux brevets sur les produits et procédés nanotechnologies peut se traduire par des monopoles géants sur les éléments de base, qui sont à l’origine dans notre monde naturel dans son ensemble. Si les tendances actuelles continuent, les nanotechnologies vont concentrer encore plus le pouvoir économique dans les mains des multinationales.
Bref, les "nanos" semblent agréger des ingrédients pour le moins explosifs. Et pourtant, nous ne décelons pas à ce jour les signes d’une contestation large de la société. Le débat public sur les risques des nanos, contrairement aux débats sur les OGM, n’existe pas. Jusque là, seuls des scientifiques, des associations et des organisations écologistes ont joué le rôle de lanceurs d’alerte (ETC au Canada, « Pièces et Main d’oeuvre » à Grenoble). Citons aussi Greenpeace : pour l’ancienne directrice de Greenpeace- France, Michèle Rivasi, il devrait exister des organismes de contrôle locaux, pour vérifier les types de nanotechnologies utilisés, les risques de toxicité, l’impact sur l’environnement et faire le point sur les évolutions. «Je me méfie des organismes nationaux et des agences, qui prennent le pouvoir et ne le diffusent plus : que ce soit pour les suites de Tchernobyl ou la dangerosité des téléphones portables, les experts entendus étaient liés à des lobbies.
Il paraît urgent qu'une information suffisante soit disponible sur la redoutable propriété des nano systèmes moléculaires qui sont capables de pouvoir traverser les barrières biologiques, notamment entre sang et cerveau, et d’être actuellement peu ou pas biodégradables, ce qui risque d’avoir, en dehors d’indications thérapeutiques précises, des conséquences majeures pour la santé.

 Google earth pour l'instant statique deviendra-t-il dynamique? la résolution de 6 pouces sera-t-elle encore améliorée? offrira-t-il un module infra rouge?
Le monde entier sous caméras de surveillance? Toutes les routes sous surveillance radar ?

 bientôt tous avec un implant sous cutané? :
La science fiction l'a imaginé ADS l'a fait: http://www.dailymotion.com/video/x19nwp_demolition-man_ads
Discours du PDG de ADS (Applied Digital Solutions) du 30 octobre 2001, concernant le VeriChip ou Digital Angel : "Nous assisterons à une amélioration sans précédent dans la communication, la sécurité individuelle, ainsi que dans les transactions commerciales électroniques. Les avantages et les possibilités d'application sont tels qu'ils augmenteront presque jusqu'à l'infini la qualité de vie de millions de personnes. Quoique nous ne soyons qu'au début de la phase de développement, nous voyons poindre à l'horizon des utilisations d'avant-garde dans des domaines différents, de la surveillance médicale à l'application de la loi. Nous allons pouvoir assurer la sécurité dans le commerce électronique, dans les transports aériens, ainsi que l'identification des personnes et leur surveillance par satellite..." Cette puce de la taille d'un grain de riz et qui émet des ondes radio grâce à la chaleur du corps, pourra être implantée dans la main d'un individu et permettre ainsi, grâce à un scanner spécialement prévu à cet effet, ou encore avec des satellites d'obtenir le numéro de code individuel et donc des informations sur un patient telles que son identité, son groupe sanguin ou son historique médical. Le nombre d’informations possible n’est pas limité. Quand la puce sera obligatoire, au nom de la sécurité, elle permettra de contrôler directement les esprits en modifiant le fonctionnement du cerveau, et donc de l'humeur, des émotions, des pensées et des comportements. Il faut savoir que chaque personne ayant ou qui aura cette puce est soumise à un numéro que des appareils peuvent scanner lors des achats, voyages, etc. et elle sera probablement même utilisée dans le futur pour accéder à notre propre maison, un moyen de remplacer les systèmes d’alarme actuels, et bien sur elle sera utilisée pour payer de façon électronique vos achats !
http://www.dailymotion.com/video/x25gbt_puce-sous-cutanee-rfid-partie-1_pol…
http://www.dailymotion.com/video/x25gi7_puce-sous-cutanee-rfid-partie-2_pol…

  
Les applications de La fusion froide, les supraconducteurs, les vitesses supraluminiques se multiplient. Les biotechnologies s'imposent en maîtresses sur le marché économique mondial?
Les sources d'énergie se diversifient pour contrer l'effet de serre?
Le clonage humain est possible , la raison s'y oppose mais l'appât du gain sera-t-il le plus fort?
Une puce implantée derrière l’œil d’un sujet qui enregistrerait toutes les pensées et sensations d’une personne durant sa vie est en cours de développement en Angleterre. «C’est la fin de la mort», déclare Chris Winter, scientifique chez les British Telecom’s. Il prédit que d’ici trois décennies, il sera possible de revivre la vie d’une personne décédée via un ordinateur. L’équipe de Winter, composée de huit scientifiques au laboratoires Heath Marlesham des Telecom’s près d’Ipswich, ont surnommé l’implant «The Soul Catcher» (16). Si une personne vit durant 80 ans, les informations à recueillir se montent à 10 terrabytes, l’équivalent de 7,142,857,142,860,000 floppy disks, selon le futurologue Ian Pearson. Dans 30 ans, selon ses estimations, l’implant sera capable d’une telle capacité de stockage.«Cet implant serait comme la boîte noire qui équipe les avions» conclue Winter.
de la nécessité d'accroitre le niveau intellectuel moyen proportionnellement au niveau technologique
  
  
.
  

+2Ga  
Dans 2 milliards d'années
la luminosité du soleil sera de 40% supérieure à aujourd'hui. Il n'y aura plus d'hiver la végétation prendra feu les océans seront en ébullition. La Terre sera comme Vénus aujourd'hui.
  

+3.5Ga   
le soleil à consommé toute l'hydrogène, le rayon du soleil augmente régulièrement, engloutissant Mercure
  

+5.5 Ga  
Notre soleil sera au stade de géante rouge le cœur atteint 100 000 000°C, il aura atteint 219 fois son rayon actuel (0,99ua) sa masse sera réduite de 60% la luminosité sera 5200 fois supérieure a aujourd'hui. Sur Terre 2000°C les montagnes fondent les vents solaires balaient la surface terrestre. Venus des étoiles, les atomes de la vie retourneront aux étoiles
  

+7.7 Ga  
Flash d'hélium, puis Le rayon se réduit régulièrement jusqu'à 3% de son rayon actuel notre soleil deviendra une naine blanche entourée   d'une nébuleuse planétaire constituée de toute la matière emportée par les vents solaires
  

  
la nébuleuse planétaire se dilue en nuage de matière interstellaire.  si un fragment de ce nuage est soumis à l'onde de choc de l'explosion d'une étoile massive ( super nova ) ce fragment deviendra plus dense, commencera à s'effondrer sous son propre poids donnant naissance à une nouvelle Protoétoile




  
vers chrono I ( jusqu'à -35000)
vers chrono II ( de -35000 à 1435 )
vers chrono III (de 1435 à 2000)
vers chrono IV ( de 2001 à 2009 )

chronologie liberticide   

_________________
On dirait le Sud


Revenir en haut
Publicité





MessagePosté le: Mer 26 Oct - 19:11 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com