le cartel des traders Index du Forum

Accueil Accueil Accueil S'enregistrer

:: L’Or à 10 000 $ et l’Argent à 700 $ ::

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
€goldster


Hors ligne

Messages: 1 398
Localisation: Suisse

MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 19:00 (2010)    Sujet du message: L’Or à 10 000 $ et l’Argent à 700 $ Répondre en citant

L’Or à 10 000 $ et l’Argent à 700 $













La plus grande incrédulité a accueilli mon analyse que nous verrions, de notre vivant, l’or à 10.000 dollars et l’argent à plus de 700. Cela n'est pas vraiment surprenant lorsque l'on sait que les deux métaux valent aujourd'hui respectivement 670 et 13 dollars. Mais là encore, si l'on avait dit à quelqu'un en 1933 que le prix de l'or allait passer de 20 à 850 $ de son vivant, j'imagine que sa réaction aurait été exactement la même.

Les chiffres exacts que j'ai donnés dans la première édition de ma lettre financière étaient 10 800 $ pour l'or et 775 $ pour l'argent, et par « de notre vivant », j'ai vraiment voulu dire « de notre vivant » et non pas « d'ici seulement cinq ans ». Il est bon de fixer des objectifs ou de voir au-delà de nos situations actuelles respectives, et en fixant ces repères ou objectifs finaux, on peut avoir une idée de la manière dont évolueront l'or et l'argent au cours des prochaines décennies. Pour les investisseurs à long terme, ceux qui achètent et mettent de côté, cela est particulièrement rassurant.

Comment suis-je arrivé à ces chiffres ? La réponse se trouve dans l'un des outils que j'utilise pour l'analyse à long terme, le cycle de Kondratiev. Du point de vue de l’investisseur, le cycle de Kondratiev est un retournement générationnel entre les actifs papiers et les actifs réels. Sur une période d'environ deux générations, ce cycle se caractérise par une phase ascendante inflationniste, qui favorise les actifs immobilisés tels que l'or, puis par une phase descendante déflationniste, qui favorise les actifs papiers, comme les actions et les obligations.

De manière générale, les étudiants de Kondratiev s'accordent à dire que la dernière phase déflationniste a commencé aux environs de 1919 et s'est terminée aux environs de 1948. Le cycle de Kondratiev qui est sur le point de se terminer a connu une phase ascendante inflationniste de 1948 à 1980, lorsque l'inflation et les taux d'intérêt s'envolèrent en même temps que les prix de l'or et l'argent. Ensuite, la phase descendante déflationniste entama une descente de 20 ans, caractérisée par une chute des taux d'intérêt, des pressions désinflationnistes et la chute des prix des matières premières. Notez qu'à notre époque on parle de désinflation et non plus de déflation en raison du système de monnaie fiduciaire mis en place pour « combattre » les forces déflationnistes.

L'or et l'argent ont souffert autant que n'importe quelle autre matière première au cours de ce marché baissier déflationniste qui a duré 21 ans. Comment ces deux métaux se sont ils comportés dans cette période de désinflation ? La réponse est simple. L'or a chuté de 850 $ à 255 $, et l'argent de 50 $ à 4 $. Des chutes respectives de 70 % et de 92 %, énormes quel que soit l'instrument de mesure. Mais pour bien comprendre les conséquences négatives de la désinflation, le prix de l’or de 255$ en 1999 correspond en réalité à 125 $ de 1980 ajustés de l’inflation, soit une baisse de 85% en termes réels. En se qui concerne l'argent, son prix ajusté pour tenir compte de l’inflation monétaire passe de 50 à 2 $, une chute fracassante de 96 % !

Mais je pense qu'aujourd'hui la phase descendante du cycle de Kondratiev s'est terminée pour les matières premières aux alentours de 2001, et je m’attends désormais une nouvelle période inflationniste dans un avenir prévisible. Mon hypothèse sera confirmée si on assiste à un retournement des taux d’intérêts à la hausse, ce qui semble être le cas aujourd’hui.

Quelles sont les perspectives pour l'or et l'argent dans cette nouvelle phase ascendante ? La dernière phase de hausse du cycle de Kondratiev, du point de vue des matières premières, a commencé en 1932 pour finir en 1980. Par exemple, selon les prix annuels moyens du London Silver Fix, au cours du dernier crash déflationniste de 1919 à 1932, l'argent a chuté de 1,336 $ à 0,254 $ par once troy. Cela représentait une chute de 80 %, à comparer avec la chute de 92 % mentionnée plus haut, pour la phase descendante correspondante de 1980 à 2001.

À partir de cette date, l'argent est passé de 0,254 $ à 50 $ l'once, c'est-à-dire que son prix a été multiplié par 196. Notez qu'au court de la même période, l'indice Dow Jones n'a augmenté « que » d'un facteur 23. L'argent a généré 850 % de profits de plus que le Dow Jones pendant 48 ans. Quant à savoir combien de personnes ont réellement réalisé des profits grâce à l'argent pendant cette période, c’est une autre question. En 1932, l'argent liquide était roi, et peu de gens voulaient s'encombrer avec des actions, et encore moins avec de l'argent métal. Mais une fois encore, la phase ascendante de Kondratiev était un concept inconnu à l'époque.

Comme repère, nous pouvons anticiper que la prochaine phase ascendante connaîtra des augmentations en proportions similaires. En partant d'un prix plancher d'environ 4 dollars, et en utilisant cette multiplication par 196 du prix de l'argent de 1932 à 1980, cela nous donne un objectif de prix de 775 $ par once d'argent, lorsque la phase ascendante actuelle prendra fin dans les années à venir. Cela semble-t-il grotesque ? Le dollar d'argent « Morgan » de 1921, que j'ai acheté 10 $, vaudra-t-il réellement plus de 550 $ lorsque je serai à la retraite ? La réponse est oui, si l'on considère l'évolution du prix de l'argent dans la perspective de la prochaine phase ascendante de Kondratiev.

Qu'en est-il du roi des métaux ? En appliquant les mêmes critères, l'or a démarré à 20 $ l'once en 1932 et a subi une augmentation d'un facteur 42,5. Une fois encore, en utilisant le prix plancher de 255 $ qu'il a atteint au cours de la phase descendante, cela nous donne un objectif de prix en fin de phase ascendante d'environ 10 800 $ l'once. Je remarquerai qu'en divisant ce prix estimé de l'or par le prix estimé de l'argent, nous obtenons un ratio or/argent de 14, proche du ratio historique, ce qui est cohérent.

Bien sûr, de la même manière qu’en 1980, l'or et l'argent ne sont pas restés très longtemps à 850 $ et 50 $ respectivement, nous ne nous attendons pas à ce qu’ils restent longtemps à 10 800 $ et à 775 $ au cours du prochain sommet du cycle de Kondratiev. En se basant sur une durée moyenne de 54 ans entre chaque sommet, il suffit d'additionner 54 au dernier sommet de 1980 pour arriver à ces prix pour 2034 environ, voir avant.

La constance de l'évolution du prix de l'or et de l'argent durant cette période est également un important sujet d'analyse. Nous n’assisterons pas à une augmentation régulière d'un niveau de prix à un autre. La dernière phase ascendante a été ponctuée par un contrôle monétaire total, des manipulations secrètes et des prix flottants sur les marchés. Nous nous attendons à ce que la même chose se produise, dans une autre mesure et à une autre époque, avec en point d'orgue un retour à un étalon monétaire monométallique ou bimétallique. Cela aura manifestement des conséquences très importantes pour les investisseurs.

Trop beau pour être vrai ? Il faut garder à l'esprit qu'il reste au moins deux décennies à la phase ascendante de Kondratiev pour exercer ses pressions inflationnistes et divers événements peuvent influencer l'évolution des prix, notamment le fait que l’or pourrait être remonétisé avant que les prix ne s’envolent. Il existe également l'imminence d'un pic de la production mondiale de pétrole, connu plus communément sous le nom de Pic Pétrolier. Lorsque cela se produira (et non pas si cela se produit), cela aura un effet double sur l'or, en tant que matière première dans un premier temps, puis en tant qu'actif monétaire dans un deuxième temps.

Une dernière observation : en utilisant l'un des calculateurs de l'inflation de l'IPC disponibles sur Internet, je remarque que le plancher déflationniste de 1932, qui était de 0,254 $ exprimé en dollars de 2001 (le dernier plancher déflationniste pour les matières premières) ressort à 3,29 $, ce qui est proche de la valeur atteinte au plus bas en 2001. Il en va de même pour l'or dont le plancher de 1932 (20 $), équivaut à 258 $ en 2001, ce qui correspond à une différence de seulement 3 dollars avec le prix le plus bas constaté en 2001.


il y a des précédents historiques. On a déjà vécu par le passé des cas d'effondrement de l'unité de compte. dans l'antiquité par exemple, l'or, monnaie des riches, n'a perdu que 10 à 20% de son pouvoir d'achat sur 300 ans alors que la monnaie du peuple, l'unité de compte, perdait dans ce même temps 719975/720000 de sa valeur. Et la valeur de l'or était plus élevée qu'aujourd'hui. Un libre de Cambridge estimait en 1974 le pouvoir d'achat de 8g d'or au milieux du II° siècle au salaire mensuel d'un ouvrier qualifié, soit environ 500 USD (de 1974)




Par : Roland Watson
_________________
time is money and money is time


Revenir en haut
MSN Skype
Publicité





MessagePosté le: Lun 16 Aoû - 19:00 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    le cartel des traders Index du Forum -> le cartel des traders -> Les Dossiers qui font débat Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Index | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Theme by Quentin H. ~ Alias Caly - 2009-2010 ©
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com